Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

« J'attends toujours le " Myriam " du Web »

28/06/2007

Le Festival international de la publicité de Cannes à peine achevé, Stéphane Xiberras, coprésident de BETC Euro RSCG, juré cette année dans la catégorie Film, a répondu aux questions des internautes, lundi 25 juin, lors d'un tchat organisé sur strategies.fr en partenariat avec Canalchat. Morceaux choisis.

Cannes

« 2007 n'est pas une grande année mais, comme toujours, [il y a] des grands films et surtout un très Grand Prix. (...) Il y avait 4 500 films à juger. Ce qui m'a marqué : la simplicité, le fait de ne pas vendre sa soupe. Les vieilles recettes ne plaisent plus. On est entrés - depuis longtemps en vrai, mais pour les publicitaires, c'est maintenant - dans le monde du grand mix, la grande lessiveuse des images et des mots. (...) À Cannes, on récompense la créativité, la nouveauté et les travaux qui donnent des lignes à suivre pour l'avenir. Enfin, on essaie ! »

Dove

« J'ai voté pour Dove [Grand Prix Film], qui m'a impressionné pour sa capacité à faire une campagne totalement marketing pour nous dire de nous méfier du marketing. C'est brillant. J'attends toujours le " Myriam " du Web en France. »

Création française

« Pas assez de courage, pas assez de direction artistique... Bref, un manque de fraîcheur généralisé qui fait que notre création sent un peu trop le renfermé. (...) On repart toujours gonflé à bloc de Cannes et puis, deux semaines plus tard, on se retrouve repris dans la tornade et on oublie toutes les bonnes résolutions. Je vais garder le papier du tchat et je vais l'accrocher au-dessus de mon bureau. »

Internet

« Il y a un problème, c'est évident. Je pense que l'avenir, c'est le mélange de ce que nous savons faire - des contenus - et de ce que des " pure players " savent faire. Si on se met ensemble, on a peut-être une chance d'y arriver et on va peut-être sortir la pub française des années 1990. (...) L'impact du Grand Prix Dove [également primé dans la catégorie Cyber] est très important sur nos clients. C'est un signal pour eux que ceux qui font un truc incroyablement en avance soient Unilever - la lessive qu'on croyait 10 km derrière -, et pas Nike ou Apple. C'est supertroublant et prometteur. (...) Je souhaite que l'industrie ne se transforme pas en dépotoir, comme la télévision à 20 heures ou comme l'affichage, qui a vraiment souffert. (...) Nous devons raisonner autour d'un concept fort et se servir de toutes les opportunités pour les décliner de façon innovante. »

Annonceurs

« Beaucoup d'annonceurs viennent à Cannes et participent à des débats. Il ne faut pas limiter Cannes aux prix. Les annonceurs doivent nous aider à concrétiser ce qui nous tient le plus à coeur : faire de la grande publicité responsable. (...) [Les agences] souffrent pas mal, globalement, d'une certaine défiance [de la part des annonceurs]. »

TBWA

« J'imagine mal un jury boycotter une agence. Surtout à Cannes, cela me semble improbable. (...) Peut-être une lassitude du style ? Mais TBWA s'en sort quand même plus que bien avec Amnesty International [deux Lions dans la catégorie Film]. »

International

« En Film, clairement, les États-Unis dominent. J'ai trouvé la Grande-Bretagne en petite forme. J'ai été troublé en print par l'absence totale de ces deux pays. Il y a aussi le retour impressionnant de l'Allemagne et de l'Argentine. Incroyables, les films des cheveux et du tableau - le chat avec la pipe - de mon copain de La Comunidad. C'est vraiment énorme ! (...) La Chine, on ne l'attendait plus mais, bon, le jour où [les publicitaires chinois] vont commencer, on aura du souci à se faire. »

Agences

« Il y a des petites agences qui essaient de gagner des compétitions et de payer les salaires mais, pour moi, créativement, on est pour l'instant loin du compte. Aujourd'hui, en France, seules les grosses structures peuvent se permettre de prendre des risques, et encore, ça dépend de qui... Si j'étais un jeune créatif, je commencerais dans une grosse agence, en tout cas. »

Jeunes et vieux

« L'alchimie entre seniors et très jeunes est une chance pour le métier. (...) Tous ceux qui veulent vraiment venir dans ce métier très dur, mais passionnant, doivent disposer de deux choses essentielles : une grande capacité de travail et... du bol ! »

Retrouvez l'intégralité du tchat sur strategies.fr

Envoyer par mail un article

« J'attends toujours le " Myriam " du Web »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.