Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tchat avec Pascal Josèphe (International Media Consultants Associés

06/09/2007

Pascal Josèphe, président du cabinet International Media Consultants Associés, était l'invité du tchatde rentrée organisé lundi 3 septembre par Stratégies en partenariatavec Canalchat. Morceaux choisis.

« Nous sommes en train de changer de monde médiatique. Et sans doute de monde tout court. Nous ne sommes pas au bout des processus en cours : la distribution du "dividende numérique", à savoir la redistribution des canaux hertziens libérés par la fin de la diffusion analogique, la montée en puissance de l'ADSL et l'avènement prochain des nanotechnologies, vont concourir à une transformation que nous avons aujourd'hui des difficultés à tout simplement concevoir. De nouveaux modèles économiques se bâtissent à tâtons, et leur pertinence s'ajuste en fonction des réactions des consommateurs. L'arrivée de la télévision numérique terrestre est certes un tremblement de terre, mais sans aucune mesure avec ce qui est en train de monter sous nos pieds. [...] »

TF1

« L'ancienne équipe dirigeante de la chaîne est restée en place pendant vingt ans, ce qui est unique dans les annales médiatiques occidentales. TF1 est à la croisée des chemins. Avec près de 55 % des recettes publicitaires de la télévision, c'est un média surpuissant qui a les moyens de relever les défis du numérique et de s'inscrire dans le paysage médiatique européen. »

Convergence

« Chacun de ces univers [télévision et Internet] est spécifique et va continuer de vivre sa vie, même si un recouvrement en matière de contenus est à l'oeuvre. Le point de rencontre, c'est d'une part l'interactivité, d'autre part la consommation délinéarisée des contenus. Si la télévision s'y prend bien, Internet peut être son ami ! Quand on regarde le paysage médiatique, il ne faut jamais oublier que tous ses acteurs sont en action et interagissent. Bien sûr, l'image est devenue une denrée obligatoire pour tous. Mais, et pour longtemps encore, c'est le média télévision qui est le seul à avoir la puissance économique nécessaire pour produire ces images en quantité industrielle. »

Séries et télé-réalité

« Les séries américaines sont produites à Hollywood, coeur de la fiction télévisuelle et cinéma de la planète, qui a craint de perdre des parts de marché avec la télé-réalité. Les marketeurs, les producteurs et les créateurs ont su renouveler leur relation au public, en intégrant des ingrédients qui faisaient le succès de la télé-­réalité : une relation plus "transparente" entre les protagonistes et le public, un langage puisant davantage dans le quotidien, même très technique (juridique, scientifique, policier, etc.) et une réalisation "caméra à l'épaule" donnant à l'ensemble une plus grande modernité. La fiction américaine plaît à bien des téléspectateurs. Elle s'est renouvelée pour ne pas laisser le champ libre à la télé-réalité. La fiction française n'est pas absente des écrans, bien au ­contraire : la France est le pays qui programme le plus de fictions nationales en soirée [...]. »

JT de France 2

« Pour comprendre ce qui se passe, il faut remonter aux années quatre-vingt. Depuis la privatisation de TF1, on ne cesse d'enjoindre les chaînes publiques de ne pas singer TF1. Or TF1, France 2 et France 3, sont " biologiquement " soeurs. Elles sont nées de la même volonté publique. TF1, la grande soeur, fait la belle. Les deux autres devraient s'en différencier et la renier. Cette difficulté est d'ordre existentiel [...]. »

Envoyer par mail un article

Tchat avec Pascal Josèphe (International Media Consultants Associés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.