Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sondages : la confiance des jeunes vis-à vis de l'emploi

17/09/2009 - par Lionel Levy

Soixante-dix pour cent des moins de vingt ans sont optimistes pour trouver le job de leur rêve.

Voici un sondage aux résultats surprenants. Selon l'étude Consojunior de TNS Media Intelligence publiée le 7 septembre dernier, la grande majorité des moins de vingt ans (70%) se dit optimiste quant à la chance de trouver le job rêvé. Surprenant, car les jeunes sont les premières victimes de la crise. Une situation confirmée par la dernière livraison (3 septembre) de l'Insee portant sur la situation de l'emploi au deuxième trimestre 2009 selon laquelle le taux de chômage des 15-24 ans est plus de deux fois supérieur à celui de l'ensemble de la population (23,9%, contre 9,5%). Alors, comment expliquer l'optimisme des jeunes ? Après tout, l'enthousiasme et l'optimisme sont les traits caractéristiques de la jeunesse et plus encore de l'enfance. C'est en effet la clé pour comprendre ce sondage en trompe l'œil. Dans l'étude Consojunior, les jeunes en question ont été sondés… dès huit ans. À cet âge, on se soucie sans doute plus de savoir si on trouvera un copain avec qui jouer dans la cour de récré que des turpitudes du marché du travail… «Plus les jeunes grandissent, plus ils s'inquiètent», constate Catherine Ducerf, responsable de Consojunior. La proportion des jeunes qui se déclarent pessimistes augmente ainsi de vingt points entre 8 ans et 19 ans. «C'est l'insouciance versus le principe de réalité», commente Catherine Ducerf.

Une insouciance qui se dissipe souvent face aux difficultés d'accès au monde du travail. C'est du moins ce qu'enseignent les récents sondages sur cette question. Par exemple, l'enquête Opinion Way pour L'Expansion sur la situation des jeunes en Europe, publiée en juillet dernier, montre que les 18-25 ans ne sont pas plus optimistes que l'ensemble des Français, qui sont 94% à penser qu'il est difficile pour les jeunes de trouver un emploi stable. L'étude de l'observatoire Cegos publiée en juin à propos des 20-30 ans et le travail nous éclaire tout autant sur leur état d'esprit. Avant leur entrée dans le monde du travail, la plupart sont inquiets (84%), méfiants (77%) et exigeants (77%) vis-à-vis de l'entreprise. S'ils sont moins inquiets (-23 points) et méfiants (-7 points) après leur première expérience, le niveau d'exigence augmente pour atteindre 81%.

Qu'est-ce qui motive les jeunes ? L'intérêt du travail et l'ambiance selon le sondage Consojunior, le salaire n'étant pas primordial. Vision quelque peu différente pour les 20-30 ans interrogés par la Cegos. Certes, la dégradation de l'ambiance et le manque d'intérêt des missions sont les raisons principales pour changer d'entreprise, mais l'argent reste le critère décisif dans le choix de son travail. C'est peut-être aussi cela le principe de réalité…


Benjamin Chaminade, expert en gestion des talents et créateur du blog Génération Y 2.0
«Les jeunes ont une vision très noire du monde du travail. Ils connaissent les barrières à l'entrée de ce marché, savent que ça va être compliqué de trouver un emploi. Ensuite, vis-à-vis de l'entreprise, leur relation est l'histoire d'un malentendu. Avant d'y entrer, l'entreprise est plus vécue comme un système d'exploitation que comme une aventure humaine. Un désamour que l'entreprise leur rend bien en les considérant comme non fiables et peu portés sur le travail. Pour les jeunes, c'est du donnant-donnant. Pas question de s'engager si on ne leur fait pas confiance. Au-delà du salaire et de l'ambiance, la première marque de confiance a lieu lors de l'intégration. C'est souvent à ce moment que se forgent les sentiments d'une recrue à l'égard de son employeur. Si les entreprises ne travaillent pas plus cette période délicate, les jeunes ne voudront pas s'y investir. »

Envoyer par mail un article

Sondages : la confiance des jeunes vis-à vis de l'emploi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.