Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Web négationnisme

29/10/2009 - par Frédéric Winckler, PDG de JWT Paris

L'article «Pour un Grand Prix du Web 0.0» publié dans Stratégies n°1561 m'a grandement… comment dire… pas bouleversé, je m'en remettrai, mais plutôt attristé. Car, à travers ce regard cynique du Web, se cache quelque chose qui pour moi est bien plus dangereux : l'émergence de ce que je qualifierais de «Web négationnisme».

À première vue, rien de très grave. C'est même courageux et drôle d'oser critiquer le Web. Mais je remarque qu'on voit de plus en plus cette lassitude des soi-disant «gourous» et qu'il devient à la mode de les critiquer. Finalement une belle revanche. Oui ils n'ont pas su prédire, oui Second Life est moribond, oui la technologie avance de façon hasardeuse, oui le Web est souvent une poubelle à produits communicants médiocres, à sites révolutionnaires oubliés.

Mais rien d'anormal jusqu'ici. C'est exactement comme dans la vraie vie, comme nous avons pu le voir depuis bien longtemps. Nos écrans TV, radios et pages de presse sont-ils remplis d'émissions d'une qualité renversante, de publicités toutes meilleures les unes que les autres ? Combien de produits-marques-entreprises innovants échouent avant qu'un réussisse ?

Le Web n'échappe pas à cette règle. Il n'y aurait aucune raison qu'il le fasse. Et pourtant. Pourtant, c'est notre devoir d'y être en premier. D'apprendre à maîtriser ces nouveaux outils. Pour comprendre pourquoi et comment ils fonctionne(raie)nt. Pour pouvoir guider nos clients qui ont du mal à les appréhender.

Car l'alternative est inacceptable : retourner à une utilisation du Web qui, comme l'article l'énonce, est le trio «bannière-newsletter-landing page». Une alternative qui est inacceptable non pas parce que déjà ancienne, mais parce qu'elle est de moins en moins efficace et que son utilisation abusive va accélérer cette chute.

Alors, plutôt que de nous rassurer en dévalorisant les prédictions fausses amenant aux échecs, regardons les fausses prédictions amenant aussi à des succès inattendus, comme Facebook, Twitter, les blogs, BBM [Black Berry Messenger] et avant eux les SMS.

L'homme a la mémoire courte. C'est un vice autant qu'une vertu. Car on aurait beaucoup de mal à avancer en disant «ça n'a pas marché avant».

Envoyer par mail un article

Web négationnisme

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.