Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Parole d'expert

05/11/2009 - par Bruno Fraioli

« Pas de retombées négatives sur les sponsors »

Thierry Lardinoit, professeur et créateur de la chaire européenne de marketing sportif de l'Essec

 

Les conséquences de la violence dans le sport, comme ce qu'on a vécu après l'annulation du match OM-PSG, sont quasiment inexistantes pour les sponsors. C'est ce qui a été analysé au pire moment du hooliganisme anglais. À l'époque, il y a un peu plus de dix ans, toutes les études démontraient que cette crise liée à la violence n'avait pas d'influence sur les partenaires et la Ligue. Mieux, le fait que le principal sponsor du foot anglais ait été la Barclays Bank donnait une image statutaire et rassurante. En revanche, la violence dans le foot a des conséquences sur le public des stades. Pas sur le nombre de personnes, mais sur le type d'individus. La violence éloigne les familles et les enfants des stades, et cela peut être préjudiciable pour les clubs qui cherchent à renouveler leurs supporters.

Envoyer par mail un article

Parole d'expert

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.