Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Radicalisation des conflits, suicides au travail… Autant d'éléments annonciateurs de craquements et de ruptures. Il y a urgence pour les dirigeants d'entreprise à trouver de nouvelles régulations sociales, alors même que les logiques exclusivement financières conduisent à des formes de management sans les hommes.

C'est le moment de remettre en avant une pratique galvaudée: la communication. Jamais nous n'avons  autant eu besoin de compréhension et d'explication, mais aussi et surtout de lien, d'échange et de dialogue. Au lieu de cela, la «com» se limite trop souvent à la recherche de l'image, au souci de la réputation et au portage d'«éléments de langage». Le social est le grand absent. Or, beaucoup de grandes entreprises se désocialisent à grande vitesse. En privilégiant le «gouvernement des choses», elles font l'impasse sur le «gouvernement des hommes».

Rôle d'intermédiation

Le problème est profond. Les situations dramatiques appellent des actions immédiates, mais il faut aussi penser l'avenir des relations dans l'entreprise. Vingt ou trente ans après la création des directions de la communication, le temps est venu de recentrer la communication, de donner aux communicants un rôle social d'intermédiation, de facilitation des liens et d'échanges avec les salariés. Un rôle aux côtés des managers de terrain et en collaboration avec les ressources humaines.

Si on accepte de ne pas la limiter à la «com», la communication devient une question plus centrale que jamais qui touche à l'essentiel, à la place de l'autre et au lien social.

Envoyer par mail un article

La communication au cœur du social

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.