Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Avec la crise, les clowns reviennent !

10/12/2009 - par Vincent Lamkin et Jérôme Ripoull, directeurs associés de Comfluence

Affaire Kerviel, faillite de Lehman Brothers, chute de Madoff, désespoir des Continental et des Molex, grippe A, suicides à France Télécom, déficit abyssal de la Sécu… […] Voilà des nouvelles graves, trop graves, se disent bien des communicants inspirés. Alors, les clowns de la com sont revenus ! Pas toujours par l'entrée des artistes… Car, avec la crise, ils investissent tous les secteurs, y compris les moins portés à l'humour.

Les banques ont été parmi les premières à mettre le sérieux au placard. Avec les publicités du Crédit agricole, du Crédit mutuel ou de BNP Paribas s'impose l'image d'un banquier plus drôle et décalé. Lequel ne devient pas pour autant plus sympathique ou plus fiable aux yeux du public. Plus récemment, «Bernard Meddoc» et ses aventures délirantes ont eu pour mission de conduire les internautes à consulter un site consacré à un débat sur la confiance que l'on peut accorder aux médicaments.

Mais la plupart du temps estampillées «C'est drôle, donc c'est bon», les campagnes corporate et institutionnelles, à la télévision ou sur Internet, sont comme les épisodes de Vidéogag. […] Pourtant, dans une société qui a repoussé ses frontières et avec un public qui perd ses repères, la communication institutionnelle ne peut se permettre de perdre son âme, d'omettre les valeurs de ses clients, de mépriser les attentes de ceux qui reçoivent ses messages. Son rôle reste d'informer, d'innover, de servir l'entreprise, ses engagements.

En systématisant un mécanisme créatif du rire pour le rire, certaines agences oublient le sens de leur mission et font bien souvent dans la facilité, pour la (seule ?) joie d'une nouvelle génération de décideurs, biberonnés à l'humour made in Canal +.

N'en doutons pas, sans devenir triste, la communication corporate va reprendre ses droits et ses devoirs. L'un de ses droits est d'être crédible et non de tomber dans la dérisoire dérision. Ses devoirs sont bien de convaincre, de transmettre les valeurs de l'entreprise, d'informer. L'esbroufe n'a qu'un temps, celui d'en rire.

Envoyer par mail un article

Avec la crise, les clowns reviennent !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.