Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sur le Net, je reste zen

17/03/2000

Lutteur et journaliste iconoclaste de l'équipe du magazine Nova maget du site Nova Planet, Léon Mercadet ne craint pas les cookies et prend Internet du bon côté.

«Les cookies sur mon disque dur? Les mails sauvages de vendeurs qui m'auraient repéré? L'État qui m'espionnerait à mon insu? Franchement, je m'en fiche. Je suis un papa boomer de cinquante ans, alors, l'achat d'impulsion, c'est un autre monde. De toute façon, un mail sauvage, ça se jette d'un coup de clic. On n'est même pas obligé de l'ouvrir. Et puis, ça me fait plutôt marrer de voir tout ce qu'imaginent les vendeurs pour vous attirer: les accroches, les animations dans tous les sens... Quant aux cookies, si ça fait plaisir à des espions publics ou privés, flics en chaussettes ou camelots électroniques, de savoir que je visite régulièrement des sites scientifiques, et parfois, comme tout le monde, un site de cul, grand bien leur fasse. Avec 50millions d'individus à traquer, ils ne risquent pas le chômage. En théorie, je suis pour la confidentialité des échanges. Mais, depuis cinq ans que mes amis me parlent de PGP, je n'ai jamais reçu un seul message crypté! Rien! Et je me dis que quand on aura tous notre propre logiciel de cryptage, ses versions 1.0 ou 2.0, incompatibles bien sûr, notre code, notre mot de passe, etc., quelle cacophonie ça sera pour lire nos messages! L'idée qu'on puisse me repérer de n'importe quelle rue perdue, lorsque j'appelle de mon téléphone portable, m'inquiète beaucoup plus. Pour ceux qui veulent nous traquer ou nous espionner, il y a le Web, le téléphone portable, la Carte bleue, etc., alors autant rester cool. La toile se tisse, OK. Mais de toute façon je n'ai guère d'intérêt douteux, je ne fais rien d'illégal. La seule chose importante, c'est l'information. Il faut aller sur le site de la Cnil (Commission nationale information et liberté), permettre à tous de savoir comment, ou pourquoi, nous sommes fliqués ou repérés par les marchands. Après, chacun décide de son attitude. Pour moi, le spamming ou l'espionnage, c'est le bruit du Net, une petite pollution qui ne vaut pas la parano. Sur le Net, je reste zen, et je m'en porte très bien.»

Envoyer par mail un article

Sur le Net, je reste zen

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.