Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vers la publicité personnalisée

31/03/2000

Extraits d'une interview de , directeur général de la société Mediatrack, qui relativise les dangers de la publicité en ligne.

Sur Internet, les bannières n'ont pas le caractère intrusif que les spots peuvent avoir à la télévision. C'est un faux débat. Seuls 2 ou 3% des internautes sont réellement gênés par les bannières. Libre à eux de recourir à des logiciels pour les supprimer. Et, si on demandait aux utilisateurs de payer, je ne pense pas qu'ils seraient d'accord. La législation européenne va d'ores et déjà très loin puisqu'elle préconise la protection des gens «malgré eux». La loi indique que toute personne doit pouvoir avoir accès aux fichiers et modifier n'importe quelle donnée. C'est techniquement impossible. Par ailleurs, à chaque fois que vous allez sur un site et qu'une information est collectée sur vous, il faudrait demander votre accord express. Cela signifie qu'en surfant, on passerait son temps à ouvrir des pages «Acceptez-vous?». À court terme, l'autorégulation et l'information des consommateurs sont plus efficaces. Tant que les profils créés sont anonymes, il n'est pas répréhensible de connaître leurs préférences. Pour le reste, il est nécessaire d'avoir un assentiment express. Il ne faut pas surestimer le pouvoir des cookies (logiciels qui s'installent sur le disque dur de l'utilisateur afin de mieux connaître ses besoins). De plus en plus de gens les suppriment, notamment ceux qui surfent au travail... Ce sont des fonctionnalités qui vont devenir de plus en plus simples. Et puis l'évolution se fera en faveur de cookies de type différent. Les cookies intersites, actuellement placés à l'insu des utilisateurs, laisseront la place à ceux qui ont une vraie utilité; celle par exemple d'être reconnu à chaque visite sur le site de sa banque. L'évolution va vers d'autres formes de publicité digitale, notamment avec le Wap sur les mobiles. Les consultations seront de plus en plus impulsives et les utilisateurs plus sensibles à la gêne occasionnée par l'intrusion publicitaire. La publicité devra donc être optimisée. Les utilisateurs devront pouvoir dire oui ou non. Nous allons irrémédiablement vers une réduction de l'inventaire publicitaire mais aussi vers une augmentation de sa qualité. Et de son efficacité.»

Envoyer par mail un article

Vers la publicité personnalisée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.