Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'inutile surenchère à la sécurité

07/04/2000

Philippe Durance, acteur du Net depuis cinq ans, est l'un des fondateurs de Skyline, jeune entreprise de télécommunications spécialisée dans la Boucle locale radio. Il se demande quel intérêt peut avoir la course à la sécurité que se livrent certaines entreprises.

«Deux problèmes se posent dans la sécurité des transactions. Le premier est d'ordre technique et classique. Le second culturel. En ce qui concerne le premier, beaucoup s'accordent à dire qu'il est lié à des batailles technologiques, financières et de pouvoir, entre les uns et les autres, pour savoir qui va emporter le marché. On assiste à un phénomène de surenchères de modes de cryptage. Il en existe, en effet, de meilleurs que d'autres, mais il y aura toujours quelqu'un capable de casser un mode de sécurité, si performant soit-il. On en a la démonstration tous les ans. Un des leaders sur le marché du chiffrement, la société RSA, aux États-Unis, a conçu un système qui porte son nom, le RSA, et elle organise un concours annuel en lançant le défi. Ce qui ne manque pas d'arriver, c'est que plus le système est puissant, plus il est cassé. Cette course-poursuite n'a donc pas vraiment d'intérêt. Du fait que tout système de sécurité peut être faillible par définition, et qu'il y a déjà un minimum de sécurité garanti, on peut se demander où tout cela s'arrêtera. La France a été l'un des premiers pays à pratiquer le commerce électronique avec le Minitel; quasiment personne, à l'époque, ne se préoccupait de savoir à quel point le Minitel était peu sécurisé. N'importe qui, un tant soit peu entraîné, pouvait y récupérer un code de carte bleue. De même, dans les achats de la vie courante, on peut se faire subtiliser son numéro. La peur des transactions sur Internet vient de l'ignorance qu'on a de notre vis-à-vis lors d'une transaction. Tout repose sur la confiance. C'est en réalité une question culturelle. De fait, en matière de sécurité, il n'y a aucune raison de craindre davantage les transactions par Internet que par Minitel.»

Envoyer par mail un article

L'inutile surenchère à la sécurité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.