Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

C'est pas si Net

19/05/2000

Membre de Massilia Sound System, un collectif marseillais de raggamuffin, Papet Jali pointe les possibilités du grand réseau, qu'il s'agisse de lutte contre le fascisme que de diffusion de la musique alternative.

L'arrivée des fascistes sur le Net change ceci: ils ne peuvent plus s'échapper. Il est plus facile de localiser un disque dur que de retrouver une imprimerie clandestine cachée quelque part dans la campagne. Dans la mesure où la loi interdit les propos racistes quel qu'en soit le moyen de diffusion, quand la justice tombe sur les coupables, ils sont réprimés. Et là on peut remonter à la source, aux cerveaux. Mais le vrai problème est celui du prosélytisme. Est-ce que le Net leur apporte de nouveaux adeptes ? On peut dire que oui. Sur le Net, ils peuvent se procurer plus facilement leur matériel, même s'ils sont davantage contrôlés. Mais c'est dans les deux sens, et il faut se méfier. Sur le Net, tout le monde peut être contrôlé. (...)

Une justice qui n'existe pas

Il faut faire attention à garder notre liberté... Cependant, les néo-nazis ne demandent-ils pas la même chose? Voilà le problème éthique qui se pose sur le Net. Or, si des lois françaises et européennes interdisent la propagande de la haine, ce n'est pas le cas aux États-Unis, où le premier amendement garantit une extension maximale à la liberté d'expression. (...) En attendant, je suis tributaire d'une justice qui n'existe pas. C'est-à-dire d'une justice internationale capable d'intervenir aux quatre coins du globe. Mais tout cela ne peut pas se faire sans un débat sur son contrôle, sur les éventuels abus de pouvoir. C'est très, très compliqué. C'est tout l'enjeu de la liberté d'expression. (...) Le village global est une très belle idée. Ne pas subir les filtres et le formatage de l'information des agences et des États, véhiculer, discuter à partir de sa propre identité, se confronter. En tant que musiciens, nous sommes de plus en plus sur l'Internet. Mais cette idée de liberté s'estompe dans la liberté de faire du fric. C'est la course à l'échalote! Parce que les gens croient qu'être libre, c'est avoir de l'argent. (...) Sur le Net, il ne reste pas grand monde pour s'exprimer sur le fond des choses. La majeure partie des pages d'accueil n'est quasiment jamais visitée, et pour cause: les gens se limitent à la photo de leur môme ou de leur chat. Tant que ce n'est pas englobé dans un concept, c'est sans intérêt. (...) Comme les forums ne sont pas très riches, il n'y a pas de véritables sujets de débat. En revanche, ce sont d'excellents lieux d'échange de connaissances. Et très utiles pour avancer dans le travail en tant que musiciens: tout ce qu'il faut pour connaître et utiliser le matériel, trouver des fichiers son, les MP3, gagner du temps pour la pochette du CD. (...) Il faut encourager tous ceux qui possèdent des informations, des connaissances particulières, à les mettre en ligne. Mais chacun a tendance à croire que tout ce qu'il possède peut avoir une valeur économique. Tant que l'internaute a l'espoir de faire de l'argent avec ce qui se trouve dans ses placards, il sera réticent à le partager sur le Net. (...) Le Net est un moyen de diffusion supérieur au photocopieur. Mais de là à récolter directement le fruit de son travail... Cela nécessite un serveur puissant et fiable... C'est payant, et relativement cher. Et si par chance beaucoup viennent écouter, ce sera encore plus cher. Cela encombrera la ligne du serveur, qui se retournera contre les artistes et leur fera payer les frais de leur propre développement. Donc, s'ils le font gratuitement, c'est le retour au schéma traditionnel: payer pour se faire connaître.» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

C'est pas si Net

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W