Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Donnant, donnant!

09/06/2000

Récemment encore chargé de mission à Sécodip, passé à la communication de la mairie de Paris, s'interroge sur la question des droits d'auteur et envisage la constitution des panoramas de presse en ligne.

Les panoramas de presse en ligne: problème intéressant à bien des égards et dont la solution n'est pas simple, en raison des multiples aspects qu'il présente, s'agissant en particulier de la rémunération des droits d'auteur. Le panorama de presse en ligne a pour vocation d'étendre à un plus large public au sein de l'entreprise l'accès à l'information issue des médias. Avec l'émergence des intranet, il répond à un réel objectif de communication interne et doit permettre une meilleure prise en compte de l'environnement par les salariés de l'entreprise.

Éditeurs et journalistes réclament une juste rémunération

Ce développement soudain et brutal de la demande de panoramas en ligne, cette ouverture d'un marché nouveau, rencontrent les préoccupations, au demeurant légitimes, des éditeurs de presse. «Propriétaires», avec les journalistes, de l'information qui sert de base aux panoramas, ils réclament une juste rémunération, s'opposant à ce qui, à leurs yeux, constitue le pillage de leur propre substance, au détriment de leurs intérêts. Le panorama doit en effet être considéré comme un «produit». Et un produit, cela a un prix dont les deux composantes sont les droits d'auteur et le service rendu par la société qui réalise le panorama, apportant une valeur ajoutée de plus en plus appréciée. Les intérêts des clients et des éditeurs de presse, loin d'être contradictoires, peuvent se concilier si une double prise de conscience s'effectue. Prise de conscience, par les premiers, que les éditeurs ont des droits à faire valoir et que les panoramas ont un coût. Prise de conscience par les seconds, que les panoramas sont utiles, qu'ils doivent être complets et ne sont pas les ennemis de l'abonnement. Un panorama de presse doit être complet pour répondre aux besoins du client. Sans excéder un nombre de pages convenable, il doit présenter une vue exhaustive de l'actualité, dans un ensemble composé d'articles issus de la PQN, de la PQR, de la presse hebdo et mensuelle et de plus en plus, de la presse internationale. C'est très exactement sa raison d'être. Il perdrait de sa signification et même de son utilité, s'il présentait seulement les articles de tel ou tel type de presse. Un panorama de presse n'est pas l'ennemi de l'abonnement aux journaux car, au contraire de celui-ci, qui couvre la totalité des sujets de l'actualité, il est ciblé sur les centres d'intérêt du client et ne présente qu'un nombre limité d'articles d'un même journal. C'est une autre logique. L'information que demande une entreprise pour la diffuser en interne est largement fonction de sa propre position sur le marché. Créatrice elle-même d'information - ce que l'on a un peu tendance à oublier - l'entreprise a besoin de se situer dans son environnement et de le faire savoir. Ces principes posés peuvent être, à mon sens, admis par tous et constituent la base d'un véritable partenariat. Il conviendra de trouver un mode de tarification, lequel, sans accabler les entreprises, assurera la rémunération des éditeurs mais aussi la répartition équilibrée de celle-ci entre les titres formant l'ensemble, le tout constitué par le panorama de presse. Difficile, estimera-t-on peut-être mais, comme l'on dit, lorsqu'il y a une volonté, il y a un chemin.» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Donnant, donnant!

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W