Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Musique: des rôles bientôt redistribués

18/07/2000

Consultant exclusif en France d'emusic.com, Michaël Lemesre voit en Internet une nouvelle façon de vivre la musique avec davantage de création et un marché différemment perçu par les artistes.

Le rôle des intermédiaires sera différent. Ceux-ci changeront peut-être quand ceux qui sont en place ne s'accommoderont plus de ces transformations. En revanche, certains intermédiaires vont disparaître, notamment chez les majors. Les revenus de l'édition et de la production stricto sensu devraient rester les mêmes. En revanche, l'industrie dans son ensemble (et à commencer par les artistes) va devoir remettre en cause l'utilité et la justification des budgets énormes investis en amont et en distribution par les majors. (...) Ce qui est très réconfortant et excitant, c'est de voir qu'à nouveau, certains des jeunes qui, sur les dix ou quinze dernières années, préféraient porter leur argent de poche sur les jeux vidéo ou les fringues, reconsidéreront à nouveau la musique comme quelque chose à la mode. Or, c'est ce qu'on enseigne à tous les grands décideurs des majors: le coeur de cible, ce sont les jeunes. (...) Le fait que des grands de la communication et du multimédia viennent contrôler ou chapeauter l'industrie du disque n'est qu'une histoire de business. (...) Parfois, des disques sont vendus quasiment au poids. Le but du jeu pour ces investisseurs est d'être de plus en plus proches du consommateur par tous les moyens à disposition, et lorsque l'on peut se permettre d'avoir tout sous un même toit, cela devient plus aisé (en théorie). Cela fait un peu peur néanmoins pour quiconque a lu Orwell ou Huxley. (...) Le changement principal concernera les artistes pop. Les formats d'écoute actuels vont devenir obsolètes. En théorie et à long terme, rien ne force plus les gens à se cantonner à un album ou/et un single. On peut créer dix secondes de musique comme dix heures et mettre le contenu à disposition du public sur le Net. Cela a le don d'énerver les directeurs artistiques et les grosses écuries car c'est une perte de contrôle considérable sur l'artistique et sur les comportements ou attitudes d'écoute. Cela signifie davantage de création - auparavant muselée ou non disponible - et un changement radical de perception du marché de la musique par les artistes eux-mêmes. J'ai la conviction que cela aura l'effet fabuleux de redonner le pouvoir aux petites structures, labels et projets/artistes dont l'industrie se désintéresse depuis longtemps. On estime souvent que le marché du téléchargement ne démarrera vraiment que d'ici à trois ou quatre ans, dès lors que le taux d'équipement en ADSL sera suffisant pour que de nombreux foyers puissent télécharger rapidement. Et d'ici là, les principaux décideurs de l'industrie se seront mis d'accord sur la manière de rétribuer l'ensemble des acteurs et de dissuader - quitte à prendre des mesures légales - les pirates. Mais nous ne sommes qu'au début d'un marché et en créant la paranoïa ambiante - chère à certaines personnalités de l'industrie, on se demande pourquoi-, on risque de minimiser l'attrait et l'impact de ces nouvelles manière de vivre la musique. En outre, tout porte à croire que les revenus de l'édition seront mieux répartis, voire plus importants, que dans le marché physique.(...)» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Musique: des rôles bientôt redistribués

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W