Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Contre les e-négationnistes

20/10/2000

Didier Daeninckx traque les chantres de la haine, infiltrés dans les organismes les plus respectables. Les résultats de son travail de limier sont affichés sur le site amnistia.net.

«Depuis 1979, un certain Serge Tion, chercheur au CNRS, est l'un des principaux diffuseurs de textes négationnistes en France. Ce monsieur a très souvent utilisé son titre de chercheur au CNRS pour légitimer ses thèses, alors que le CNRS a toujours refusé toute remarque ou sanction à son encontre. Or, dès l'instant qu'un chercheur nie la réalité des choses, il cesse d'être un chercheur. Donc, Serge Tion aurait dû être révoqué. On ne peut que constater qu'il a bénéficié de protections pour rester dans cet organisme de recherche. (...) Depuis plusieurs années, on alertait la direction du CNRS sur le cas de ce monsieur. Surtout depuis la création du Net. Il utilisait son adresse professionnelle pour ses activités extra-professionnelles. Suite à notre alerte, le CNRS a diligenté une enquête interne sur cette utilisation de matériel professionnel dans son activité négationniste. Car là, le CNRS devenait complice. S'il ne faisait rien, il acceptait une part de responsabilité dans la propagande raciste et négationniste de Tion. (...) Récemment, il a signé un article contenant des menaces de mort à l'encontre du Premier ministre Lionel Jospin et du ministre des Transports Jean-Claude Gayssot. Les choses se sont accélérées. Pendant que le CNRS menait son enquête interne, nous publiions sur amnistia.net tous les éléments démontrant l'activité négationniste de Tion depuis vingt ans. Cette publication a conduit la commission paritaire du CNRS (composée des représentants de la direction, du personnel et des syndicats) à demander la révocation de Serge Tion à la directrice du CNRS. À six mois de la retraite. Le vote, à l'unanimité, a eu lieu lors de la réunion du 4juillet 2000. (...) Il y a eu révocation mais, fait rare, la directrice du CNRS, en cours de renouvellement, n'a pas été reconduite dans ses fonctions par le Conseil des ministres. (...) Maintenant, il y a une nouvelle directrice, qui s'appelle Berger, et on s'attend à ce qu'elle signe la révocation définitive - déjà sur son bureau - de Tion dans les prochaines semaines... En collaboration avec Powow.net»

Envoyer par mail un article

Contre les e-négationnistes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W