Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Agir contre les dérives

10/11/2000

Directeur de la division de l'information et de l'informatique de l'Unesco, Philippe Quéau est chargé du développement du programme «Information pour tous», qui couvre les technologies de l'information, de l'informatique et du cyberespace.

«À la base, Internet est un protocole qui a succédé à des standards informatiques. Tous étaient d'accord pour le partager: mettre d'accord est une «idéologie» dans le sens technique du mot. Avec Internet, on a mis au point une norme de connectivité adoptée universellement. Ce que j'appelle idéologie, c'est ce consensus sur le partage d'une norme unique. (...) L'Unesco n'est pas une organisation de financement comme la Banque mondiale. On peut financer des projets pilotes, mais de façon très limitée. En revanche, on peut réfléchir à des cadres de travail, à des plans d'action politique au niveau national, régional ou international. On peut travailler à l'émergence d'un droit ou d'un cadre politique mondial qui favoriserait la prise en compte d'urgences. On peut aussi penser à des actions d'éducation aux nouvelles technologies. En fait, le rôle de l'Unesco est plutôt intellectuel - éthique ou politique. L'Unesco joue par ailleurs un rôle très important dans la sensibilisation aux problèmes de législation en matière de propriété intellectuelle. (...) Les États mêlent parfois surveillance et espionnage- citons notamment le projet Échelon. Mais il y a aussi une surveillance à des fins de marketing dans la récolte des données personnelles «data mailing». Ces pratiques, qui permettent de déterminer des profils à partir de renseignements apparemment anonymes, sont très indiscrètes. En Europe, des lois protègent les données personnelles. Il est certain que l'on peut être inquiet pour l'avenir: ces techniques sont très puissantes et l'indifférence du citoyen à leur égard peut entraîner des dérives graves. Et ce n'est pas de la paranoïa! La preuve, il existe aujourd'hui un combat des chefs de grande ampleur entre l'Europe et les États-Unis sur le traitement des données personnelles liées aux échanges commerciaux. Il n'y a pas d'accord en vue parce que les deux parties ont des philosophies totalement différentes.» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Agir contre les dérives

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W