Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Plus de MP3 mais moins de création

17/11/2000

Amine Hachelaf distribue depuis Montreuil, et via Internet, ce qui était considéré par les majors comme des produits non rentables. Habitué à la piraterie, il est sceptique quant aux qualités techniques du MP3 et à la notion de gratuité.

Le MP3 est une norme de compression qui réduit la qualité du son. Au niveau commercial, je n'y crois pas car les gens ne sont pas intéressés par une baisse de qualité. L'analogique du vinyle poussait la qualité à son maximum, malgré les craquements. Quand on est passé au CD, on a régressé, même si on a l'impression d'une meilleure qualité. Avec le MP3, on régresse encore puisque la compression ne permet pas de mettre tout le son. (...) Quand on crée un site, la difficulté est de se faire connaître. Internet est un média qui atteint certes tout le monde à partir du moment où l'on a un point d'entrée, mais il y a tellement de choses sur Internet que découvrir la perle rare dans cette mer est très difficile. Pour les entreprises comme la mienne, il est nécessaire d'apparaître sur une liste si l'on veut des visiteurs. Les moteurs de recherche ne sont pas faits pour la majorité des sites. C'est un défaut. (...) Le MP3 est un support comme un autre. Sauf dans le domaine de la piraterie. La piraterie, je l'affronte depuis vingt-cinq ans. Le MP3 est un élément de plus, mais ce n'est pas pire qu'un autre moyen. (...) La gratuité fausse le propos. Si Napster n'était pas gratuit, il ne poserait pas de problème. On ne peut pas mettre à disposition gratuitement quelque chose qui est le fruit du travail d'une ou plusieurs personnes. C'est un problème d'éducation. Les gens acceptent de payer lorsqu'ils vont acheter un bien dans un magasin. Quand on achète un bien immatériel, c'est plus difficile d'évaluer ce qu'on paie- la création d'un auteur. Cet auteur, pour diffuser son produit, a fait appel à un producteur qui acquiert alors un droit secondaire d'exploitation né du premier. Ne pas vouloir jouer le jeu sous prétexte qu'on peut télécharger gratuitement de la musique, c'est, à terme, supprimer toute création. Cela peut se faire dans cent ans ou demain. (...) La gratuité est un leurre parce qu'il y a toujours quelqu'un qui paie. Un groupe de rock a mis ses musiques en ligne gratuitement et a trouvé le moyen de se rémunérer avec des produits dérivés. Il doit exister des moyens pour permettre la gratuité d'un bien immatériel en assurant la rémunération des auteurs. Ce ne sont pas des philanthropes!» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Plus de MP3 mais moins de création

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W