Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Leçon de zeeconomie

24/11/2000

Denis Harscoat, le Pdg de Zden, la première place de marché à destination des fournisseurs et demandeurs de contenus culturels, donne quelques clefs d'accès à cette communauté d'esprits qui ne sont pas que virtuels.

Zden est une sorte de Napster, à la différence que les gens échangent des fichiers contre de l'argent. Le principe est simple: nous mettons à disposition des particuliers un espace gratuit de stockage de 500Mo afin qu'ils y stockent les fichiers de leur choix et désignent ceux qu'ils veulent vendre et leur prix. Nous vérifions la validité de ces fichiers puis nous les mettons dans un catalogue en libre accès. En revanche, en matière de technologie, l'option est totalement différente. Nous avons un serveur central, donc les particuliers échangent leurs fichiers, mais pas de disque dur à disque dur. (...) Aux États-Unis, on nomme «prosumers» des particuliers qui, par exemple, pratiquent la photographie en amateur mais de manière assez pointue pour pouvoir la vendre. C'est cette catégorie que nous voulons toucher. Ce phénomène émerge grâce aux moyens de création numérique désormais à la portée de tout le monde dans les domaines de la photographie, la musique ou la vidéo. Sur le marché d'Internet, il y a énormément de gens créatifs qui produisent de très bonnes choses et demandent un moyen de distribution. (...) L'important, c'est que la culture soit accessible à tous, ce n'est pas la gratuité. Nous avons donc introduit un système de jetons, les Zees, utilisables par tous les citoyens de la planète. Il y a un côté ludique dans cette «zeeconomie». L'artiste fixe un prix en Zees, mettons 100Zees. Il gagne 80Zees et Zden prend 10Zees. Les 10Zees restants sont consacrés à la commission des parrains. C'est donc l'inverse de ce qui se pratique dans l'édition classique: l'auteur touche 80% du prix de vente de son oeuvre et le reste est consacré aux frais. (...) Le paiement est périodique. Une directive européenne sur les monnaies virtuelles autorise la circulation des jetons sur les serveurs du site. Comme avec les jetons gagnés dans un casino, on ne peut pas acheter du pain dans une boulangerie avec des jetons. Le Zee n'est donc pas une monnaie virtuelle comme le Beenz, mais un jeton. À partir de 50000Zees (1euro = 1000Zees), nous envoyons un chèque dans la monnaie locale ou en dollars.» En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Leçon de zeeconomie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W