Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les profiteurs du logiciel libre

23/02/2001

Président de l'Association pour la promotion et la recherche en informatique libre (April), est aussi un membre actif de Free Software Foundation Europe. Il profite de Linux-Expo pour régler leur compte à certaines grandes sociétés (IBM, Oracle...) qui se convertissent au logiciel libre.

La grande nouveauté de l'édition 2001 de Linux-Expo est qu'on y a trouvé de plus en plus de profiteurs. IBM, par exemple, y tenait l'un des plus gros stands! C'est assez paradoxal: d'un côté, IBM fait quelque chose pour le libre, et de l'autre, il fait exactement l'inverse de la philosophie du libre, car il reste celui qui dépose le plus de brevets! [...] Je pense que la majorité des stands présents défendaient un système d'exploitation: Linux. Nous, nous défendons un système qui est le logiciel libre... et il n'est pas forcément sous GPL. Les systèmes d'exploitation BSD sont aussi des systèmes libres. Nous leur préférons la GPL parce qu'elle permet d'assurer la continuité de la liberté par rapport à d'autres licences. [...]Le logiciel libre ne se réduit pas non plus à Linux, qui n'est qu'un noyau. Ce que l'on voit aujourd'hui, c'est surtout une multitude d'applications propriétaires construites sur un système libre qui est Linux... Ce n'est pas dérangeant, chacun fait ce qu'il veut, mais ce n'est pas ce que nous défendons. Ce qui est intéressant, c'est que nous soyons présents sur le salon Linux-Expo, et il faut rendre hommage aux organisateurs, qui font un effort de ce côté. [...] Je ne sais pas comment le responsable marketing d'Oracle peut se réjouir de la compétence et de la réactivité de la communauté des usagers, qui assurent une grande fiabilité aux logiciels libres, parce qu'Oracle, c'est un système, une vieille SGBD propriétaire, qui se félicite de pouvoir utiliser un système d'exploitation libre et de mettre par-dessus quelque chose de propriétaire. Pour l'utilisateur, je ne vois pas ce que ça change: il ne pourra employer que la SGBD Oracle avec, éventuellement, un Front End qui va être aussi propriétaire... Il va donc rester tout autant enfermé!

Où est la cohérence?

[...] Je pense qu'une entreprise qui ne fait que du libre peut être viable: il y en a beaucoup qui vendent du logiciel et en vivent très bien. Le problème d'Oracle, c'est qu'ils se reposent sur un monopole qui leur assure une rente. Changer de modèle serait pour eux un grand pas. Je ne leur reproche pas d'avoir ce modèle, je dis simplement que leur modèle ne correspond pas à celui du libre. De même, je ne conteste pas leur présence au salon Linux, je souligne juste que leur activité n'est pas cohérente avec le modèle du libre... En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Les profiteurs du logiciel libre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W