Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Génération anti-Internet

23/03/2001

Journaliste et traducteur, Philippe Moreau adhère à la Ligue des Droits de l'homme il y a deux ans et fonde une liste de diffusion sur le Net afin de pallier les dysfonctionnements de cette institution. Las! Les dirigeants de l'institution l'ont sommé de rendre les clés d'accès de la liste. Philippe Moreau a choisi de se faire héberger sur le site de Sébastien Canevet.

La Ligue des Droits de l'homme existe depuis cent un ans et la liste depuis deux ans (...). Cette dernière avait trois objectifs: permettre la communication interne en donnant la parole, remédier aux médias verticaux en favorisant l'échange d'idées entre militants de manière horizontale, et trouver d'autres adhérents (...). Car le Net est important pour attirer de nouveaux militants. Mais les membres de l'institution n'ont pas l'habitude d'Internet, ils font partie d'une génération qui méconnaît l'outil. Ils ont le sentiment de ne pas pouvoir le maîtriser, ce qui leur fait peur.

Le Net enjeu de pouvoir

(...) Tout ce qu'ils ont vu dans le Net, c'est une remise en jeu de leur pouvoir, et non un moyen utile à la liberté d'expression. Il est vrai qu'il y a un enjeu de pouvoir, mais les gens qui s'expriment sur la liste de diffusion ne veulent pas nécessairement prendre le pouvoir, ils veulent juste qu'on les écoute. La Ligue se positionne comme un contre- pouvoir face à l'État. Avec Internet, nous avions la possibilité d'installer un contre-pouvoir à l'intérieur de la Ligue. (...) Pour moi, Internet était aussi un moyen pratique, un genre de campagne du pauvre. Mais nos prises de position n'avaient rien d'idéologique. C'est le fait de publier notre communiqué sur la liste via le réseau qui n'a pas été accepté. Nous remettions trop en cause le fonctionnement (...). Les dirigeants se sont sentis agressés, alors qu'il s'agissait d'une liste de discussion privée et confidentielle... On m'a demandé de m'en aller. J'ai refusé. (...) La liste était hébergée par un réseau associatif, le RAS car, au départ, nous étions chez E-groups et tenions à avoir un hébergeur non commercial. Je détenais, avec la permanente de la Ligue, les clés d'accès. Mais, un jour, les dirigeants ont été bloqués à cause d'un problème d'archivage, et ils en ont conclu que je ne voulais pas leur permettre d'aller sur la liste... J'ai choisi Sébastien Canevet comme nouvel hébergeur parce qu'il est neutre. C'est un juriste inattaquable à qui l'on peut faire confiance. La liste s'appellera toujours Ldh-Rezo et sera sur le domaine canevet.com. L'objectif est un hébergement temporaire. J'espère que la Ligue acceptera de dialoguer, de ne pas recourir à la répression et de donner des garanties que la liste continuera à exister comme avant, avec le même pluralisme, sans contrôle des fichiers ni censure. Il faut qu'elle se positionne autrement que pendant l'affaire Dreyfus... Sacco et Vanzetti, c'était en 1927. Odell Barnes, c'est aujourd'hui. En collaboration avec Powow.net.

Envoyer par mail un article

Génération anti-Internet

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W