Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Net-anthropophage

11/05/2001

Valérie Labrousse, collaboratrice du site powow.net, a découvert un drôle d'univers.

Chéri, qu'est-ce que tu veux manger ce soir, de la langue ou de la cuisse d'homme? Parce que si tu veux de la langue, il nous faudrait un bon rouge et si tu veux de la cuisse, un petit blanc léger... Alors, tu veux quoi?»Voilà ce que les conversations matrimoniales et culinaires pourraient devenir - à condition de se connecter à manbeef.com. La société Manbeef International Meats présente tous ses produits frais sur un site très complet. De la viande aux abats, en passant par le sang et les os à moelle, toute la gamme des meilleurs morceaux humains sont présentés avec le prix correspondant. Petits schémas à l'appui, on explique à l'internaute comment les corps sont fournis à la société dans des conditions sanitaires exemplaires. Attention! Ici, il n'est pas question d'origine douteuse, pas d'homme fou. Tout est là: les conditions d'utilisation du site, la «privacy», le contrat d'assurance avec le consommateur, les recettes adéquates, une sélection des meilleurs vins pour marier les goûts, etc. On y apprend, par exemple, que si, sur Manbeef, on ne peut commander directement de la viande, c'est parce que la société«demande à tous ses clients de signer un contrat stipulant leur volonté d'acheter de la viande humaine».Et que l'identité de ces personnes doit être vérifiée. Tout ceci pour ne pas se retrouver mêlé à de sales histoires. Et puis, Humanbeef se fait fort de vérifier également les lois concernant un tel commerce. Le ton propret et marketing de manbeef.com est sidérant et si, finalement, les seuls véritables produits que l'on puisse s'y procurer se limitent à des T-shirts ou des tasses de thé tatoués du logo Manbeef, l'apparente identité commerciale stigmatise le principe même de l'e-commerce. Rien ne pèche: tout est faux. L'obscur PDG de la société, Joseph Christopherson, également administrateur du site et dépositaire du nom de domaine, n'existe pas, tout comme l'adresse et le numéro de téléphone laissés à l'hébergeur, dotster.com. Ce dernier, contacté par téléphone, ne vérifie pas systématiquement les coordonnées de leurs clients.«Mais si nous nous apercevons qu'il s'agit de fausses coordonnées, nous nous réservons le droit d'annuler le contrat du nom de domaine.»Joseph Christopherson n'est peut-être pas Hannibal, mais une petite recherche sur un moteur nous informe qu'il est mort... en 1897, et enterré dans un cimetière de Virginie. En collaboration avec Powow.net

Envoyer par mail un article

Net-anthropophage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W