Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ouvre, c'est Internet

29/06/2001

Au rythme laborieux des mégaoctets de données que chaque seconde de vidéo représente dans les tuyaux, le cinéma en ligne continue son bonhomme de chemin. C'est aux Halles à Paris que nous avons rencontré Yann Saint-Pé, réalisateur et auteur de «Ouvre, c'est papa», en pleine tentative de «spam»: le jeune producteur, auteur et réalisateur distribuait des tracts incitant à voter pour son film sur le festival Primefilm.com. Une démarche «à l'ancienne» qui a porté ses fruits. Rencontre avec un auteur de vingt-neuf ans, cybernéophyte, en quête d'autonomie et de temps.

L'idée d'une commission de contrôle des sociétés de gestion et de répartition des droits est bonne. Et les réactions de ces dernières sont normales: il se passe des choses très obscures... Un contrôle me semble nécessaire, car cela va mal partout, que ce soit à la SACD ou au CNC (Centre national de la cinématographie). Personne ne le dit, mais le CNC ne finance ni les comédies ni les films de science-fiction. Il finance plutôt les projets des élèves de la Femis. Donc, si vous voulez faire un cinéma généreux, un cinéma de genre - comédie, science-fiction, etc. -, vous ne pouvez pas devenir Spielberg en France. (...) C'est un système bizarre: même à la SACD, on ne sait pas où va notre argent. On découvre beaucoup de choses étonnantes que l'on ne connaît pas quand on est un jeune cinéaste.

Le règne de l'argent

(...) Vous me demandez si le DivX/Mpeg4 sur Internet est une chance ou une malédiction pour le cinéma? Le cinéma est destiné à aller dans les salles. C'est comme regarder une pièce de théâtre à la télévision! C'est acceptable, à la limite, pour des courts métrages. Mais on ne voit pas un film de la même manière dans une salle, sur une télévision ou sur Internet. Vous avez conçu et pensé votre film pour un grand écran avec un son mixé en dolby. Je ne connais pas bien Internet. Je m'en méfie comme d'un fil à la patte. En tant que scénariste, je n'en ai pas grande utilité, à part pour la documentation. (...) Ce qui me fait peur, c'est le système de l'argent, de la commercialisation, qui demande de faire de l'art de plus en plus vite, d'écrire, de produire et de réaliser à toute vitesse... et de passer à autre chose. Pour moi, le cinéma c'est de l'art. C'est Chaplin, Truffaut, Malick, les cinéastes italiens. Voilà mon souci: avoir de l'argent et du temps pour écrire et tourner. En revanche, le numérique m'intéresse pour la liberté qu'il procure.» En collaboration avec : Powow.net

Envoyer par mail un article

Ouvre, c'est Internet

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W