Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

HUMEUR

02/05/1998

Pour Jean-René Ruttinger, ancien directeur de la création audiovisuelle d'Impact, et consultant en communication, un moustique chasse l'autre.

humeur Pour Jean-René Ruttinger, ancien directeur de la création audiovisuelle d'Impact, et consultant en communication, un moustique chasse l'autre. Je tiens d'abord à adresser mes félicitations à Epéda pour être enfin revenu au concept qui lui avait si bien réussi: «Bien dormir à deux sans réveiller l'autre». Je m'étonne cependant - mais je n'ai pas le temps de tout lire - que ni l'annonceur ni l'agence actuelle d'Epéda (Australie, ndlr) n'aient cru bon de mentionner ceux qui élaborèrent ce concept. Je répare donc ette omission, sans aucun doute involontaire. Le concept «Bien dormir à deux sans réveiller l'autre» a été créé au début des années 70 par l'agence Impact, disparue depuis plusieurs années. Directeur de la création audiovisuelle d'Impact, j'ai supervisé pour Epéda la réalisation d'une saga d'environ vingt-cinq films aux thèmes divers. Parmi ces thèmes, «La chasse aux moustiques», qui a fait l'objet, en 1974, d'un spot de 30secondes et de sa version en 15secondes. Lions d'or, 7 d'or, Clio... ont justement récompensé ces créations originales et l'équipe qui les accouchaient: Claude Larcher, Pierre Lemonnier, Hélène Delpuech, et moi-même, pour ne citer que ceux là, sans oublier l'apport inestimable de deux réalisateurs de grand talent, Jacques Monnet et Yvon-Marie Coulais. Cela étant dit - pour mémoire -, qu'un moustique chasse l'autre n'arrêtera pas le petit village de la publicité parisienne de tourner, mais on ne m'empêchera pas de penser que les idées s'y font rares. Quant à l'élégance...

Envoyer par mail un article

HUMEUR

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.