Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

HUMEUR

20/07/1998

Frank Tapiro, directeur de la création d'Hémisphère droit, apporte quelques précisions.

À la suite de l'article sur les créatifs face aux maisons de production (Stratégiesctions trop chères, des marges agences microscopiques sur les films, et de l'absence de prises de risques des producteurs. J'estime anormal que si les publicitaires ont changé de méthodes de travail ces cinq dernières années, les producteurs n'en aient pas fait de même. Je n'ai jamais voulu dire que tous «les TV producers étaient achetés par les producteurs». J'ai simplement dit que nous étions passés d'un système pourri des années 80 à un système où les films sont toujours trop chers, où les honoraires agences ne font que baisser, les marges des agences disparaissent peu à peu, et où les créatifs restent sous-payés. Certes, la valeur ajoutée d'un réalisateur a un coût et se paie parfois très cher. Mais cela ne doit pas faire oublier les agences et les créatifs qui sont à l'origine de l'idée et du projet. Ce coup de gueule est plutôt un appel à une concertation pour imaginer une nouvelle façon de travailler avec les producteurs. Ayant toujours eu le courage de mes opinions, je ne pouvais laisser passer des propos prêtant à confusion. Je me tiens d'ailleurs à la disposition du Syndicat des producteurs indépendants (SPI) pour discuter de ce sujet. À bon producteur, salut.

Envoyer par mail un article

HUMEUR

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.