Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réel et virtuel

26/01/2006 - par David Genzel,

La nature a horreur du bide. Donc, Papy Brossard s'agite contre l'obésité : les agences vont encore perdre du gras ! Mieux vaut être à la marge qu'à la page.

Les annonceurs ne veulent plus confier leur RIB aux agences : Asap sort donc son Jean-Michel Ribes du Rond-Point ! Asap égale Aubert- Storch-Agence de publicité... Quand les initiales sont déclinées, c'est la ouate que je préfère ! Il y a eu un antécédent de la brosse à faire reluire les prix : l'agence Z, dans les années quatre-vingt. Toujours des petits malins qui croient réinventer le système. Si les directeurs artistiques entretiennent l'inflation des prix pendant que les annonceurs ont un oeil sur le prix de l'inflation, Asap a eu raison d'abandonner l'Agence virtuelle, son ancien nom : un Belge a subtilisé le créneau !

Il y a pourtant deux cas exemplaires qui illustrent la destinée des agences profitables : Publicis depuis 1926, quatre-vingts ans avec seulement deux présidents, et Business. Le résultat est dans la marque ! « Nul n'est petit volontairement », disait déjà Marcel Bleustein-Blanchet.

consultant, vient de publier Les Mots du président (Bourin Éditeur)

Envoyer par mail un article

Réel et virtuel

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies