Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ségolène : un nom sur le divan

09/11/2006 - par Corinne Bessis,

En politique, il est évident que les noms de certaines personnalités ont joué un rôle dans la construc­tion de leur image. Est-ce un hasard si De Gaulle a pu incarner la France, le sentiment français, le 18 juin 1940 ? Que peut évoquer le nom Ségolène Royal ? C'est un nom paradoxal parce que constitué d'un patronyme simple, direct, immédiatement parlant et d'un prénom compliqué (encore davantage quand elle s'appelait Marie-Ségolène), ancien et rare. Plus marginalement, on peut l'associer à des mots du lexique comme laine, marjolaine, porcelaine, qui apportent douceur et naturalité. Sur le plan étymologique, les germanophones reconnaîtront le terme « sieg », qui signifie victoire, message d'affirmation qui est à rapprocher du « go » et de l'« ego » contenus dans le nom.

Intéressons-nous maintenant à son patronyme. Premier sens de royal : un adjectif qualificatif qui signifie appartenant au roi. Une dimension historique, élitiste et peu démocratique. Deuxième sens plus large : c'est royal ! Une expression familière à valeur laudative. Enfin, monsieur Loyal, celui qui annonce les numéros au cirque peut induire une connotation comique. Le patronyme Royal renvoie à l'origine à la royauté, mais s'est aujourd'hui largement popularisé. C'est un patronyme naïf, qui peut faire sourire, qu'on peut avoir du mal à prendre au sérieux.

Quelle relation peut-on entretenir avec ce nom ? Il éloigne et rapproche à la fois. Il éloigne parce qu'il est très original, différent, à part, et peut apparaître pompeux ou snob. D'un autre côté, il peut susciter de la sympathie par son originalité, son côté flamboyant et aussi parce qu'il comporte de la douceur. Est-ce un nom crédible ? Ce n'est pas un nom très facile à porter pour une présidentiable. C'est un nom insolite. Ce n'est pas un nom qui rassure, au contraire. Il peut véhiculer des traits de caractère (bizarre, pas sérieux, désuet, hautain), qui s'opposent à ceux attendus pour un futur président (carré, sérieux, moderne, accessible).

Pont entre deux France

Rapprochons maintenant ce nom de « l'objet » qu'il désigne : une candidate de gauche. Ce n'est pas un nom de marque qui renvoie spontanément à l'univers et aux concepts de la gauche. Le prénom initial Marie-Ségolène est clairement typé de droite traditionaliste. C'est davantage un nom de droite qu'un nom de gauche. En tant que marque pour la gauche, le nom Ségolène Royal présente donc une certaine incohérence. Cette incohérence est à la fois une force et une faiblesse. Une force car le nom peut rassurer l'électorat de droite, construire un pont entre les deux France. Une faiblesse, car il peut être décrédibilisant pour l'électorat de gauche.

En termes de communication, il s'agira pour Ségolène Royal de faire oublier les perceptions négatives inconscientes liées à son nom, tâche dont on sait qu'elle n'est jamais facile. À elle d'activer les associations positives potentielles de son nom, de développer sa dimension affective latente et de gérer les risques de paraître hautaine, supérieure ou pas sérieuse. Risques qui rejoignent les attaques portées le plus souvent contre elle.

cabinet Bessis, conseil et création de noms, stratégies de marques

Envoyer par mail un article

Ségolène : un nom sur le divan

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies