Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le lecteur, cet emmerdeur

24/11/2006 - par Éric Marquis

Crise de la presse ? Non, crise de la presse d'information générale. Comment réagit-elle ? Par des orientations diverses, mais qui, toutes, excluent la (re)conquête des lecteurs à partir du contenu éditorial. Ces titres privilégient la publicité par rapport au lectorat. Quelle différence entre Patrick Le Lay (TF1), qui « vend à Coca-Cola du temps de cerveau disponible » et les journaux qui, pour « vendre aux annonceurs » un lectorat en déshérence, gonflent les chiffres (officiels) de diffusion par divers artifices ? [...] Corrélativement, cette presse néglige son coeur de métier : le contenu éditorial. Comment ne pas constater que les titres les plus délaissés par le lectorat sont précisément ceux qui désertent de plus en plus le terrain de l'actualité chaude ? Ces quotidiens « s'emmagazinent », ces hebdos privilégient « marronniers » et « unes calées à l'avance », lesquels ont la faveur des annonceurs... [...]Le lecteur ? Un « fantôme capricieux », assène un ancien de Libération (Charlie hebdo, 20 septembre 2006). À mesure que les Français se détournaient des journaux d'info générale, l'État a accru la manne des aides à la presse. Si bien que le citoyen est contraint de compenser par l'impôt ce qu'il ne paie plus via l'acte d'achat ! L'aide financière de la collectivité au nom de la démocratie est-elle encore légitime quand les journaux tournent le dos à la grande majorité de la population et méprisent le lecteur ?

auteur de La presse : malade imaginaire ? , éd. Les Carnets de l'info

Envoyer par mail un article

Le lecteur, cet emmerdeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.