Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Anglomanie

17/01/2008 - par Claude Michel,

Me traiteront-ils de ringard, pardon, de « has been », tous ces magnats de la publicité, ces puissants qui suggestionnent nos rêves, nos désirs, nos achats ? Il y a quelques années, Jacques Toubon s'élevait contre l'anglicisation de la langue française. Avait-il prévu que nos plus grands rédacteurs publicitaires manqueraient à ce point de créativité qu'ils se réfugieraient derrière des « slogans » américano-britanniques ?

L'air intelligent

Il ne m'aura pas fallu moins de six semaines pour traquer dans la presse magazine française plus de cinquante campagnes se terminant par une « baseline » en anglais... Bien sûr, on compte parmi les firmes recensées de grosses sociétés américaines telles que Chrysler (« Diesel is beautiful ») ou Ford (« Feel the difference »), qui n'ont sûrement pas les moyens de s'offrir les talents d'un traducteur... Mais que penser de Dior, qui signe « Miss Dior : the luxury of freedom » alors qu'il représente l'un des sommets du luxe français ? Ou, plus étonnant encore, la Direction des constructions navales et son « Strength at sea » ? [...]

De mon temps, pas si lointain, de publicitaire, on s'autorisait un jargon interne ponctué de mots anglais : la « headline », la « copy strategy »... On avait alors l'air intelligent devant le néophyte, ou tout simplement devant l'annonceur ! Aujourd'hui, il me semble que les agences ou les annonceurs manquent totalement d'imagination face à une population dont la langue s'est tellement appauvrie qu'elle ne comporte plus assez de mots pour exprimer les qualités d'un produit.

Best regards !

fondateur et ancien PDG de Publicité Claude Michel

Envoyer par mail un article

Anglomanie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.