Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Splendeur du père

24/01/2008 - par Duchemin (freeplanning@tiscali.fr)

Après avoir longtemps essoré les relations mères-enfants, la publicité s'attaque aujourd'hui à la figure du père. Quand on convoque le paternel, c'est du sérieux. Foin d'histoires de purée Mousline ou de crème dessert chocolatée : ici, il s'agit d'éducation.

Le dernier spot BMW série 3 s'inscrit dans cette veine. Un père tente de prouver à son fils qu'il est un papa doté de superpouvoirs. Le voilà donc contraint de faire appel à quelques grossiers subterfuges. Faire croire qu'un bateau à voile lancé sur un bassin avance d'un simple souffle et non à l'aide d'un moteur. Faire réagir une plante carnivore en s'approchant d'elle... ce que son rejeton réussira tout aussi bien. Ou encore taper dans ses mains au bon moment pour que les lampadaires s'allument. Peine perdue ! Seule la découverte de la nouvelle BMW Série 3 de son père parviendra à mettre le fiston en joie. Moralité : pour faire plaisir à son fils, rien ne remplacera jamais une bagnole.

Les esprits analytiques ne verront rien d'étonnant à ce constat, puisque la voiture est l'incarnation même du fantasme de puissance qui fait rêver tous les enfants, avec ou sans cape de Superman. Les autres, plus sociologisants, ne manqueront pas de relever l'envie d'une génération de pères de vouloir être admirés par leurs fils, quand leurs propres pères se contentaient de se faire respecter...

Envoyer par mail un article

Splendeur du père

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.