Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La BBC, un modèle dépassé

31/01/2008 - par Pedro de Souza

Je suis abasourdi par la légèreté dont fait preuve la présidence de la République au sujet du financement de l'audiovisuel. Pourquoi vouloir passer en force et avec une telle précipitation dans un domaine aussi complexe ? Les projets annoncés concernant le financement de la télévision publique sont un anachronisme. Ce qu'il faut discuter, c'est l'avenir de la communication publique devant le développement des nouveaux médias, sujet bien plus vaste.

Il semblerait que le cabinet de l'ombre du président prendrait comme modèle la BBC. Mais si ces conseillers prenaient le temps de s'informer un peu plus objectivement, ils constateraient qu'au Royaume-Uni, le modèle de financement de la BBC est considéré comme dépassé. On y envisage de partager la redevance entre plusieurs « tubes », en mission de service public, et on discute de la possibilité pour l'État de financer l'accès de l'ensemble de la population à l'Internet haut débit, afin de contrecarrer la « fracture numérique ».

La grève des scénaristes américains sous-entend d'ailleurs la même réalité : le temps du tout-télé est révolu. Une télévision publique financée exclusivement par des taxes reste au mieux un gadget étatique pour faire des cadeaux aux amis, au pire un moyen de l'asphyxier, et de toute façon un anachronisme devant l'avenir des médias, qui passe par la fragmentation et la multiplicité. La mission de l'État doit être attachée à la communication publique et au soutien de la création, pas à la télévision. En Grande-Bretagne, on se donne deux ans de réflexion et de discussion. Ici, que des gadgets.

Envoyer par mail un article

La BBC, un modèle dépassé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.