Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vieux neuf

06/03/2008 - par Duchemin(duplanning@gmail.com)

Pendant longtemps, tout était clair. Le vieux (entendez, les vieux objets, les vieilles choses) était immédiatement identifiable. Plus abîmé, moins net, parfois plus sale et, donc, forcément moins cher que le neuf (hormis pour ce qui relève des antiquités, catégorie à part réservée aux esthètes), le vieux se repérait au premier coup d'oeil.

Pas toujours facile, aujourd'hui, de le distinguer de l'ancien. Le vintage et « l'esprit récup'», particulièrement appréciés des bobos urbains (dont on ne cesse de découvrir au fil des jours les dommages colatéraux sur l'esthétique de l'époque) sont passés par là. Résultat : il n'est pas rare, désormais, de trouver dans les magasins des objets neufs qui ont l'air ancien (et sont plus chers qu'eux) et, aux puces, des objets anciens qui semblent neufs...

Comment, dans ces conditions, s'étonner que, désireux d'acheter une Golf TDI « suréquipée » d'occasion, certains acheteurs potentiels ne sachent plus si le véhicule dans lequel ils se sont assis est neuf ? Du neuf au prix de l'occasion : « J'la prends », s'empresse de hurler celle qui est certaine de faire une belle affaire et ne veut voir personne lui ravir cette chance.

Au moment où notre gouvernement réfléchit à la manière de relancer l'envie de consommer en dépit d'un moindre pouvoir d'achat, voilà peut-être une solution.

Envoyer par mail un article

Vieux neuf

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.