Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Concepteur-rédacteur free-lance, Lionel Guesnet a assez peu apprécié la dernière campagne Twingo.

18/06/1999

Le but de la campagne Twingo s'annonçait comme une partie de plaisir pour les stratèges de Publicis: développer le capital de sympathie d'une voiture déjà appréciée. Et paf, erreur de frappe! Le concept publicitaire parisien lâché d'un peu haut rate sa cible et le 4x3 n'affiche qu'une aigre sensation de mépris pour le public (consommateurs, on vous «haiment»). Face au CV malingre d'un candidat, on peut s'interroger sur les dommages collatéraux. Après tout, n'existe-t-il pas déjà trop de personnes qui, malgré leur bonne volonté, peinent à trouver un emploi stable? N'est-il pas atterrant de suggérer que seule l'acquisition d'un bien de consommation puisse donner une valeur à un homme? En quoi le fait de galérer dans sa vie professionnelle (tout le monde n'est pas créatif senior à 50000F/ mois) peut-il rendre un homme mauvais (à en croire le spot, «mauvais» renvoie à la notion de nuisible et non de médiocre)? Enfin, preuve ultime d'un parisianisme forcené, n'est-il pas incohérent qu'un homme habitant dans le 89 ait un véhicule immatriculé dans le 92? Le mérite de cette campagne est de parvenir à dédaigner les prospects tout en ridiculisant les possesseurs. Simple rhétorique publicitaire, me direz-vous. D'accord, mais ça n'empêche pas un peu d'humanisme et de respect dans l'élaboration des concepts publicitaires. En attendant des jours meilleurs, je me suis acheté une Smart, au risque de passer pour un snob

Envoyer par mail un article

Concepteur-rédacteur free-lance, Lionel Guesnet a assez peu apprécié la dernière campagne Twingo.

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.