Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Patrice Duchemin

27/08/1999

Patrice Duchemin, planner stratégique free-lance, compte les centimes.

Il fut un temps où, pour faire rêver dans les chaumières, on n'hésitait pas à faire appel aux bons vieux anciens francs pour transformer de simples milliers en de plus fantasmatiques millions. À l'inverse, le discours médiatique d'aujourd'hui semble apprécier les vertus communicantes de l'infiniment petit et redécouvrir l'existence des centimes, ces petites pièces jaunes qui font râler les dames pipi et mettent en joie les jeunes missionnaires de Bernadette Chirac chargés de les récolter. Pendant longtemps, on ne s'y intéressait guère que pour le prix de l'essence ou l'achat des Carambar. Puis vint l'euro, ses décimales aussi nombreuses que celles du nombre Pi, et son corollaire: «Faut-il arrondir au-dessus ou en dessous?» Question qui nous rapprocha des petits commerçants et de leur réputé sens de l'économie: «Cinq centimes par-ci, cinq centimes par-là, ça finit par faire des sommes à la fin de la journée.» Les énigmatiques 2,23francs et 1,29franc la minute, toujours inscrits en petits caractères, nous renforcèrent dans l'idée que les chiffres ne naissent pas tous ronds et qu'ils ont, eux aussi, leur part de mystère. Depuis peu, ce sont les opérateurs téléphoniques qui se battent à coups de centimes: 44centimes, 40centimes, 11centimes la minute. Qui dit moins? Alors que l'argent devient de plus en plus immatériel, il y a quelque chose de rassurant, voire de régressif, dans ce rappel de l'existence des décimales.

Envoyer par mail un article

Patrice Duchemin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.