Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Rafaël Navarro-Gillard

03/09/1999

Rafaël Navarro-Gillard, cogérant de L'Industrie à messages, prie ses chers confrères de revenir sur terre.

Nos Foucault publicitaires, éternels inventeurs de fil à couper le beurre (grande nouveauté à Cannes, l'humour noir!), ont fait sentir, depuis 1992, avec la loi Sapin, une nouvelle odeur de notre métier. La pérennisation des marges brutes s'est mise à rimer brutalement avec licenciement. S'ensuivit une captivante mise en scène des particularismes publicitaires. En pleine crise de conscience de la mondialisation, la communication a redéfini les frontières de son métier. De la mutilation, nous sommes passés au morcellement (le saint des saints, c'est l'agence de pub) et à son florilège d'agences de création, studios de créa, agences de design ou spécialisées en print... Enfin, le must, c'est l'agence spécialisée en... communication de crise. Comme si 99% de nos clients nous contactaient seulement... en pleine opulence! Le grand cirque... Comment lutter? Comment accroître les valeurs ajoutées de nos métiers, donner du concret à nos annonceurs, se débarrasser de l'accessoire? Notre métier exige plus de curiosité que de paraître. Nous sommes les «parrains» pauvres du libéralisme économique. Même «Bob Hue», avec l'acquisition de son «Bouge l'Europe», n'a pas compris. Le plaisir d'être dans le rouge! Notoriété, image de marque, créateur de chiffre d'affaires, un point c'est tout. La suite n'est que gloriole et médailles en chocolat. La communication ne s'expose pas en galerie... sauf quand Warhol la signe!

Envoyer par mail un article

Rafaël Navarro-Gillard

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.