Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fabienne Fiorucci et Damien Foui

Fabienne Fiorucci et Damien Foui (Dare.Win) : «Imposer des concepts qui ne plaisent pas forcément à tout le monde»

20/02/2018 - par Marie-Caroline Royet

Fabienne Fiorucci et Damien Foui, directeurs de création chez Dare.Win changent la donne en remerciant les directeurs de création qui ont inspiré leurs débuts dans la publicité.

Dimitri Guerassimov et Éric Jannon

Damien Foui. «J’ai commencé chez Marcel, sous la direction créative de Dimitri Guerassimov [aujourd'hui chez Service Plan] et Éric Jannon [chez R/GA NYC]. Un team star à l’époque, on a travaillé sur des sujets comme France 24, Ray-Ban… Ils m’ont donné la possibilité de mettre à l’épreuve la création et la conception traditionnelle avec une exigence très forte. À cette époque, c’était vraiment les débuts du digital, les agences commençaient à peine à s’y mettre. Mais la campagne de France 24 de 2010, «Slide to unlock» était l'une des premières campagnes print qui utilisaient les codes du mobile.»

 

Axel Orliac et Laurent Dravet

Fabienne Fiorucci. «En 2011, j’ai commencé chez Young & Rubicam sous la coupe des concepteurs-rédacteurs Axel Orliac et Laurent Dravet [aujourd'hui chez BETC]. Ils m’ont d’abord transmis l’amour des mots, l’exigence et l’humilité. Surtout, ils ont pris le temps de me former. À l’école, on étudiait toujours des prints très conceptuels mais l'un m’a particulièrement marquée, c’était une affiche pour “Heinz” avec une très grosse barquette de Ketchup et un petit sachet de frites, réalisée par ces deux grands noms de la pub. On est vraiment dans le concept et dans ces mécaniques créatives que sont la distorsion, la transformation.»

Philippe Tarroux et Benoît Leroux

DF. «En 2013, nous nous sommes rencontrés chez TBWA\Paris sous la supervision de Philippe Tarroux et Benoît Leroux, un team qui bosse ensemble depuis 20 ans. Ils ont travaillé avec le DC star Erik Vervroegen [aujourd'hui global head of art chez TBWA Chiat Day] sur de la pure création avec des prints, de PlayStation à Amnesty, qui ont marqué toute une génération. Ils nous ont appris qu'il fallait parfois imposer des concepts qui ne plaisent pas forcément à tout le monde. Exemple avec la campagne d’Amnesty International datée de 2008 sur les Jeux olympiques, “The fight for human rigths must go on”, très critique à l’égard du régime politique en Chine. Pour la petite histoire, cette campagne a été faite sans l’aval de la Chine où se déroulaient justement les JO.» 


Baptiste Clinet

FF. «Pour moi, c’est la rockstar de la publicité, élu meilleur créatif au monde des moins de 30 ans au Young Guns Awards 2017. Nous avons travaillé avec Baptiste [DC chez Herezie] chez Dare.Win en 2015. Un incroyable créatif qui comprend très bien les problématiques de marques».

DF. «Au-delà de ses intuitions, c’est une vraie bible de la création. Les archives des Cannes Lions n’ont aucun secret pour lui. Une leçon qu’il nous a transmise : pour créer le meilleur de demain, il faut connaître le passé. Parmi ses nombreux travaux, le plus emblématique reste sa campagne Coca-Cola, “Together”.»

 

 

Jérémie Bottiau 

D.F. «Jérémie Bottiau, successeur de Baptiste Clinet chez Herezie et actuellement DC chez Young & Rubicam, connait très bien les usages digitaux. Ce que j’apprécie également dans son travail, c’est son empathie envers les consommateurs: les idées, c’est bien, mais savoir les projeter et imaginer l’interaction avec le public, c’est mieux».

F.F. «Grâce à Jérémie, j’ai appris le storytelling, comment raconter les histoires… Etre directeur de création, ce n’est pas seulement avoir une vision créative, c’est aussi une part de management, savoir gérer ses équipes. Quand on pense à Jérémie, on pense forcément à la campagne «Sans les mains» de Dorcel, une campagne qui utilise la smart insertion dans le quotidien. Elle illustre le potentiel de Jérémie».

Envoyer par mail un article

Fabienne Fiorucci et Damien Foui (Dare.Win) : «Imposer des concepts qui ne plaisent pas forcément à tout le monde»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies