Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

Hubert de Malherbe : «Il y a une histoire derrière chaque objet»

19/04/2019 - par Ornela Gjeropo

Hubert de Malherbe, ingénieur et designer français diplômé de l’École nationale supérieure des arts et des métiers, est spécialisé dans les créations des espaces de vente. Il est président-designer de l’agence Malherbe Paris.

La synesthésie

« L’association des goûts, des couleurs et des sens d’une manière générale est une source d'inspiration très importante pour moi. Chaque lettre de l’alphabet représente une couleur et chaque lettre a une intensité différente, par exemple le “O” est d’un jaune léger, le “A” est rouge. C’est la raison pour laquelle je ne peux pas travailler ou dessiner quand je me retrouve seul et que je n’ai pas d’idées quand il n’y a pas de bruit autour de moi. Les bruits de l’environnement et les personnes que j’entends parler, ce sont des sons qui se transforment en couleurs et en formes. Quand je me rappelle d’une personne, je me souviens surtout de formes et de couleurs. »

 

Mes racines aristocratiques

« J’ai été élevé par mes parents mais c’est surtout mes grands-parents qui ont contribué à mon éducation. Ils étaient d’une éducation d’une autre époque. C’était des personnes très élégantes, généreuses, enthousiastes et très justes à la fois. J’ai reçu une éducation de famille aristocratique ou l’élégance, la beauté, les bonnes manières étaient primordiales. Mes proches m’ont appris la manière dont on pose les couverts, mais aussi la manière d’aimer l’architecture, d’apprécier les arts, le comportement en société. Ces valeurs ont complétement disparu aujourd’hui et paraissent, pour certains, quelque peu folkloriques. »

 

La poésie

« Certains peuvent trouver cela ringard. Pourtant, la poésie, c’est magnifique. J’admire surtout la poésie du 19ème siècle, comment à travers leurs vers les poètes expriment leur mal-être, la gêne qu’ils ressentent. On voit la poésie comme quelque chose de très élégant, comme une rêverie, mais on y retrouve aussi beaucoup de fragilité, une expression très personnelle, elle permet de refléter les comportements des auteurs. Prenez Verlaine par exemple, un homme dont la vie était épouvantable et qui souffrait horriblement de sa laideur. Il a écrit des poésies très sombres, mais sublimes : “Il faut que le cœur le plus triste cède/À l'immense joie éparse dans l'air”. »

 

Les puces

« Je les fréquente depuis l’âge de 12 ans. Je prends plaisir à y aller avec Yves Gastou, un très grand galeriste. C’est un endroit formidable où on peut acheter où bien simplement regarder. Il n’y a pas de marketing derrière, c’est vraiment un lieu d’échange où l'on rencontre chacun des vendeurs et où l'on discute avec eux. Et puis il y a une histoire derrière chaque objet qui est fascinante, surprenante et délicate. Pour moi, les puces, c’est une grande rêverie des formes, d’inspirations, où il n’y a pas de logique et tout arrive par hasard. On y trouve des personnes qui expriment une sensibilité sur un objet et leurs histoires. »

Envoyer par mail un article

Hubert de Malherbe : «Il y a une histoire derrière chaque objet»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies