Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Carte blanche

«Grâce à la science, la fiction devient réalité»

18/09/2019 - par Marie-Caroline Royet

Sébastien Partika était l'un des premiers salariés de l'agence Buzzman. Revenu au bercail en juin dernier comme directeur de création, il est passé par BETC, Sid Lee Amsterdam et W+K Amsterdam. Un parcours qui a fait évoluer sa vision de la publicité.

Amsterdam

« J’ai trouvé de l’inspiration là où je ne l’aurais pas forcément cherché ; chez les Anglo-saxons. Après deux années passées chez Sid Lee Amsterdam, j’ai enchaîné quatre ans chez Wieden+Kennedy où beaucoup d’Américains travaillent. Histoire de ne pas être un outsider, tu essaies de te fondre dans leurs références culturelles, leurs rituels… Ça a marqué ma manière de penser la publicité, car elle est bien plus assumée et plus décomplexée chez les Anglo-Saxons. Tandis que les publicités françaises ont tendance à se ressembler. M’approprier leurs codes avec ma nationalité française m’a permis – souvent malgré moi – d’ajouter une petite touche personnelle. »

Internet

« Trop souvent, il m’arrive de me perdre des heures sur des sites comme The Verge, Reddit… Je ne suis qu’un touriste de l’internet, je clique sur un lien qui m’emmène sur un autre, c’est un puits sans fond. En plus du contenu, je perds beaucoup de temps à lire les commentaires. J’ai assisté à l'avant/après d’internet. Autant dans la façon de travailler que dans l’inspiration, désormais tout le monde suit les mêmes références. Il existe un code universel imposant une standardisation de l’humour, pour le meilleur ou pour le pire. Les Russes sur internet c’est excellent, les memes de chats aussi… Plein de courants artistiques ont vu le jour, de jeunes artistes sont nés grâce à internet. »


La série Chernobyl 

« Quand j’ai découvert au générique de fin que le réalisateur était Johan Renck, c’était complétement inattendu. Initialement, il est réalisateur de publicité, un vieux de la vieille qui a toujours été très fort sur les budgets luxe, parfum et mode. Son esthétisme et son graphisme sont indéniablement reconnaissables dans la série. Il arrive tout de même à capter un jeu d’acteurs très juste au milieu du chaos ambiant. Sans parler de l'importance de cette histoire ; la reconstitution est dingue, la vie dans le monde soviétique, le déni de réalité des têtes pensantes… Une série à voir. »


La science  

« C'est ma formation de base. Je reste fasciné de savoir qu'on envoie des satellites sur Mars : les livres de science-fiction deviennent une réalité. Quand on voit l’affolement que l’état de la Terre suscite chez les populations, c’est important que la science fasse encore rêver. Elle m’inspire autant au travail que dans la vie de tous les jours. Finalement, en publicité, on tente de reproduire le même sentiment : suivant une thématique, on explique de manière ludique un service ou un produit proposé par une marque. Le but étant de ne pas zapper pendant la pub ! »

Envoyer par mail un article

«Grâce à la science, la fiction devient réalité»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies