Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les bonnes recettes d'Orange pour manager l'innovation interne

04/09/2008 - par Lionel Lévy

L'opérateur s'emploie à susciter les bonnes idées de ses collaborateurs. Coup de projecteur sur une recette qui marche.

Chez Orange, "mettre l'innovation au cœur de la stratégie d'entreprise" n'est pas qu'une formule. Outre la réorganisation depuis 2005 des modèles de travail de ses Orange Labs (près de 4 000 chercheurs et ingénieurs), le groupe tente d'impliquer dorénavant l'ensemble des salariés au processus d'innovation.

"Jusqu'en 2007, nous avions un système de boîte à idées qui vivotait, avec à peine 1 000 idées par an, convient David Richard, directeur de la transformation, de la performance et de la communication interne d'Orange. Du coup, nous avons décidé de tout changer." Notamment en lançant, en février 2007, l'intranet Idclic, à disposition des quelque 82 000 collaborateurs du groupe. Plus d'autorisation préalable du manager désormais, ni de passage devant un jury d'experts pour déposer une idée: un simple clic suffit.

De plus, les idées ne sont plus cantonnées aux améliorations produits ou nouvelles technologies, mais peuvent être émises dans tous les domaines (design, ingénierie, conception des produits, amélioration de la productivité, du management, des ressources humaines, etc.).

Résultat: plus de 50 000 idées ont été déposées depuis 2007, dont près de 1 500 déjà déployées, qui ont généré près de 300 millions d'euros d'économies.

La facilité d'utilisation du site intranet n'explique pas à elle seule sa réussite. "La philosophie du système a changé, insiste David Richard. Désormais, les salariés suivent et promeuvent l'avancée de leur suggestion de bout en bout, de son dépôt jusqu'à son éventuel déploiement."

La carte de l'émulation

Concrètement, une fois déposée sur Idclic, l'idée est lue par des "correspondants innovation" qui vont l'adresser vers l'un des 4 000 experts de l'entreprise. L'expert et le collaborateur inventif vont ensuite travailler en mode projet pour mieux formaliser l'idée. Celle-ci sera enfin évaluée financièrement en toute transparence avec l'auteur, puis éventuellement expérimentée et déployée.

Vingt pour cent des salariés du groupe ont déjà déposé une idée. Chaque "innovateur" accumule des points, baptisés "talents", au fur à mesure que ses idées avancent. Des points ensuite convertibles en cadeaux sur une boutique intranet (home cinéma, ordinateur portable, écran plat LCD...).

Mais pour devenir une réussite, tout système d'innovation interne se doit d'être bien animé.

En la matière, Orange joue la carte de l'émulation. Chaque idée dispose d'un miniblog en accès libre sur l'intranet et peut être envoyée à tous les collègues pour solliciter leurs votes et leurs éventuels enrichissements. Un rendez-vous mensuel sur l'intranet met en valeurs idées, innovateurs et experts.

Deux fois l'an une opération événementielle, le "marché aux idées" permet de valoriser une trentaine de collaborateurs. "Un vote en ligne est d'abord organisé pour sélectionner les participants, décrit David Richard. Le jour J, chacun d'eux y tient un stand pour "vendre" ses idées aux visiteurs (salariés, comité de direction, invités) munis de billets "talents". L'innovateur devient ainsi le premier promoteur de ses idées afin qu'elles aboutissent."

Orange souhaite à présent capitaliser sur un cercle vertueux: "La nouvelle confiance en eux des salariés et celle témoignée dans l'entreprise à laquelle ils ont confié leurs idées", estime David Richard. Idclic devrait être déployé prochainement dans les entités non francophones du groupe.

Envoyer par mail un article

Les bonnes recettes d'Orange pour manager l'innovation interne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.