Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

conjoncture

Morosité annoncée pour la formation continue

18/09/2008 - par LL

Si 2008 devrait être positive pour la formation professionnelle, l'année 2009 suscite des pronostics moins flatteurs, conjoncture économique oblige.

Si l'année 2007 a été un bon cru pour le marché de la formation professionnelle, avec une croissance de 7,5%, les années 2008 et 2009, surtout, devraient être plus moroses.
Même les mastodontes du secteur, comme la Cegos et Demos, qui annoncent respectivement pour 2008 une progression de 12% et 15%, ne se risquent plus à évoquer des évolutions à deux chiffres pour 2009. Les raisons d'une telle prudence? L'exposition particulièrement forte des activités de formation aux soubresauts de la conjoncture économique. Or, celle-ci n'est pas plus favorable à la formation qu'à la communication. «En entreprise, la formation est utilisée comme une variable d'ajustement, souligne Jacques Coquerel, directeur général de la Cegos. Quand les affaires marchent, on investit. Quand c'est moins le cas, la voilure est réduite.»

Le Web toujours pour la com et les médias

Quels programmes ont le vent en poupe en 2008? Signe des temps, les demandes de stages ayant connu les meilleures progressions au cours de l'année dans les principaux organismes de formation sont celles portant sur l'orthographe-conjugaison et la prévention du stress au travail. Dans les médias, les formations en management et celles liées à Internet sont toujours demandées. Côté marketing et communication en formation continue, les leaders du marché, tel Comundi (division formation de RBI, propriétaire de Stratégies), qui prévoit 12% de croissance en 2008, ont étoffé leur programme: quinze nouvelles formations ont enrichi son catalogue 2008, pour 81 formations au total. «La majorité des nouvelles formations est lié à Internet, notamment aux nouveaux métiers du référencement», explique Carine Paugnat, directrice marketing de Comundi. Et comme le Web est au cœur de la révolution des métiers du marketing et de la communication, les formations associées, notamment les «fondamentaux métiers» (e-marketing, e-communication, relations publiques et vente de publicité sur Internet, etc.), sont celles qui sont les plus demandées.

Lionel Lévy

 

 

Place de la formation, un courtier en développement

Les entreprises peinant à trouver et à évaluer les offres de formations, les démarches administratives et financières étant par ailleurs compliquées, pourquoi ne pas se charger de cela pour elles? C'est sans doute ce que s'est dit Jérôme Lesage en créant il y a deux ans Place de la formation, unique courtier du secteur. «Notre carnet de commandes affichait 340 000 euros en 2006-2007. A fin 2008, il devrait être de 1,4 millions d'euros», se réjouit-il. L'entreprise prévoit une année 2009 encore meilleure, au point de se projeter comme outil d'utilité publique. «Nous répondons au besoin d'entrer dans l'ère de la simplicité, de l'efficacité et de la qualité, exprimés dans les travaux préparatoires de la réforme de la formation. Si les pouvoirs publics ont besoin de nous, on est prêt.»

Envoyer par mail un article

Morosité annoncée pour la formation continue

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.