Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

Le CV vidéo tente une dernière percée

26/02/2009 - par L.L.

À l'heure où le CV anonyme est relancé pour lutter contre les discriminations à l'embauche, les promoteurs du CV vidéo ne désarment pas.

Pour lutter efficacement contre les discriminations à l'embauche, faut-il tout montrer d'un candidat (CV vidéo) ou au contraire le moins possible (CV anonyme)? C'est le débat du moment dans le monde du recrutement. Un débat relancé depuis un discours de Nicolas Sarkozy le 17 décembre dernier annonçant «l'expérimentation du CV anonyme dans cent grandes entreprises en 2009». Yazid Sabeg, le nouveau commissaire à la diversité et à l'égalité des chances s'est même prononcé, lors d'une audition le 21 janvier à l'Assemblée nationale, pour sa généralisation. Un mauvais coup pour la kyrielle d'entreprises qui se sont créées ces dernières années autour du CV vidéo.«Si le CV anonyme est généralisé, c'est la mort du CV vidéo en tant qu'outil de recrutement», reconnaît sans détour Thomas de Williencourt, directeur général de Job in Live, un spécialiste du recrutement par la vidéo. On imagine mal en effet des vidéos où les candidats seraient floutés... Reste aux promoteurs du CV vidéo à convaincre les professionnels du recrutement de l'utilité de leurs solutions. Une quarantaine de chasseurs de têtes étaient ainsi réunis le 10 février dernier dans les locaux de Michael Page à Neuilly (92) à l'invitation de l'association A compétence égale pour entendre les arguments de Job in live et Job Stratégy, deux acteurs du vidéo recrutement.

«Nous avons mené des actions avec l'Agefiph pour améliorer l'insertion de personnes handicapées, indique Thomas de Williencourt. Avec le CV papier, un candidat sur dix obtient un entretien contre sept sur dix avec la vidéo.» L'intérêt majeur de la vidéo serait de faire voler en éclats les préjugés par l'image et de permettre à tous d'exprimer son savoir-être. Convaincus les recruteurs ? Pas complètement.
La majorité d'entre eux estime que le CV vidéo privilégie trop la forme au fond, accentue la discrimination par le physique, voire créé une nouvelle forme de discrimination par l'argent  entre des candidats disposant d'un bon matériel informatique pour se filmer et les autres. Alors d'ores et déjà enterré le CV vidéo ? «Non, assure Gilles Dagorn, directeur général de Job Strategy. On pourra toujours se servir de la vidéo pour se préparer aux entretiens d'embauche ou sensibiliser des collaborateurs à la lutte contre les discriminations.»
Telle semble être l'avenir du CV vidéo. La Société générale s'en sert par exemple pour sensibiliser ses managers au handicap, quand une quarantaine d'écoles de commerce et des des entreprises comme Auchan l'utilisent pour permettre aux candidats et étudiants de se préparer à l'entretien d'embauche.
 

Envoyer par mail un article

Le CV vidéo tente une dernière percée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.