Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

formation

Les métiers du jeu vidéo cherchent créatifs

26/03/2009 - par Lionel Lévy

L'emploi se porte à merveille dans le secteur des jeux vidéo. Au point que certains y voient un possible remède aux difficultés d'insertion des créatifs publicitaires. Miroir aux alouettes ou alternative crédible? Enquête.

A vingt-sept ans, Maximilien Legros en a assez de galérer dans le monde de la communication et de la publicité. «Je suis en free-lance comme graphiste, illustrateur ou maquettiste depuis trois ans, explique-t-il. Sauf qu'aujourd'hui, avec la mauvaise conjoncture, trouver des collaborations devient vraiment très difficile.»

Alors, changement de cap. Passionné de jeux vidéo, Maximilien vient de s'inscrire à une formation spécialisée dans ce domaine, dispensée par l'école Objectif 3D, à Montpellier. Il faut dire que le secteur a de quoi attirer les talents créatifs. Il affiche encore cette année, malgré la crise, une croissance à deux chiffres (lire encadré).

Contrairement aux idées reçues, travailler dans la conception de jeux vidéo nécessite un niveau de formation élevé. Selon l'Association française pour le jeu vidéo (AFJV), 13% des salariés du secteur ont une formation bac+4 et 34% ont un bac+5. Et surtout, 85% d'entre eux sont en CDI, pour un salaire moyen de 2 600 euros brut par mois.

«Tous nos étudiants trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent l'obtention de leur diplôme», souligne Didier Quentin, directeur pédagogique de Supinfogame, l'une des écoles phares du secteur, située à Valenciennes. Idem à l'Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques (Enjmin) d'Angoulême, où le taux d'insertion des diplômés est à peine inférieur (90%).

Des facilités d'insertion qui contrastent avec les difficultés rencontrées dans le monde de la publicité. Faut-il y voir un nouvel eldorado pour les créatifs, notamment ceux formés en école de publicité? François Belenguer, directeur pédagogique d'Objectif 3D, en est persuadé. «L'univers des jeux vidéo est une alternative crédible pour permettre aux créatifs de trouver un emploi, assure-t-il. En plus, au vu des innovations technologiques de ce secteur, le travail est largement aussi intéressant que dans la publicité et, cerise sur le gâteau, beaucoup moins stressant.» Chez Objectif 3D, la réorientation des apprentis publicitaires semble d'ailleurs déjà amorcée. «Le nombre d'étudiants qui au départ voulaient faire de la publicité et se retrouvent finalement chez nous ne cesse d'augmenter, souligne François Belenguer. Ils représentent déjà 20% des effectifs.»

Du coup, des écoles de publicité envisagent de créer des formations spécifiques aux jeux vidéo pour les créatifs. «On y pense très fortement, indique Philippe Cattelat, directeur de l'école Sup de pub. Cela a d'autant plus de sens que les entreprises font dorénavant beaucoup d'opération de promotion avec des techniques d'animation qui sont empruntées aux jeux vidéo.»

Des métiers aux postes similaires

Le rapprochement des métiers créatifs des deux univers est en effet très tentant. Après tout, on retrouve en agence de publicité et en conception-création de jeu vidéo des postes similaires: directeurs artistiques, graphistes, designers…

Didier Quentin, le directeur pédagogique de Supinfogame, émet néanmoins des réserves : «Il ne faut pas faire croire qu'il y a des passerelles naturelles entre les créatifs de la publicité et ceux du jeu vidéo, estime-t-il. La création de jeux requiert des savoir-faire très particuliers. On ne demande pas, par exemple, à un graphiste de la publicité de maîtriser la 3D en temps réel, alors que dans le jeu vidéo, c'est indispensable.» Des métiers qui restent très différents et spécialisés, en somme, mais peut-être plus pour très longtemps.

 


(encadré)

 

Les jeux vidéo en chiffres

18,8%. Croissance du marché des jeux vidéo en France en 2008. Le secteur pèse aujourd'hui plus de 3 milliards d'euros.

13,7%. Hausse du marché mondial attendue en 2009, après 16% de croissance en 2008.

150. Nombre d'entreprises spécialisées dans la conception de jeux vidéo en France. Plus de 3 000 salariés y sont employés.

92. Nombre de nouvelles offres d'emplois publié en moyenne chaque mois sur le site de l'AFJV. En 2009, ce sont 1 500 offres qui devraient être publiées.

Sources : Association française pour le jeu vidéo (AFJV), Institut d’études marketing GFK et cabinet Ambroise Bouteille & Associés.

 

Verbatim

Didier Quentin, directeur pédagogique de Supinfogame
«Il ne suffit pas d'avoir un talent visuel et d'être créatif pour travailler dans la conception de jeu vidéo. Les métiers y sont très spécifiques. Un créatif nanti d'un cursus publicitaire ne peut faire l'économie d'une formation spécifique s'il veut travailler dans ce secteur. Sans quoi, il ne pourra espérer faire plus que de simples illustrations de plaquettes de jeux.»

 

François Belenguer, fondateur et directeur pédagogique d'Objectif 3D
«Certes, il faut se former en 3D si l'on veut passer de la création en publicité à celle en jeu vidéo. Mais, à l'avenir, je suis persuadé que de plus en plus d'étudiants en publicité se réorienteront. D'autant que les perspectives d'emploi comme les conditions de travail y sont nettement meilleures.»

Envoyer par mail un article

Les métiers du jeu vidéo cherchent créatifs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies