Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télévision

La mesure de la diversité

07/05/2009 - par Amaury de Rochegonde

La rapport de Yazid Sabeg, remis jeudi 7 mai, se propose de favoriser la représentation de la diversité sur les antennes. L'institut CSA publie une enquête sur le ressenti des Français qui permet d'y voir plus clair.

Alors que Yazid Sabeg remet ce jeudi 7 mai son rapport sur la promotion de la diversité, la question est de savoir comment la télévision peut jouer un rôle dans cette action positive. Mais comment évaluer la diversité sans connaître le ressenti des Français sur cette question à entrées multiples qui va des minorités visibles à la place des femmes en passant par les jeunes ou les personnes âgées? Une enquête menée par l'institut CSA et Noracom permet d'évaluer la représentation qu'ont les Français de cette diversité sur le petit écran.

Surprise, les personnes interrogées en février et mars, soit un échantillon de 1000 individus, estiment majoritairement (54%) que les chaînes généralistes montrent la population dans toute sa diversité. Concernant la représentation des «personnes issues de l'immigration», cette catégorie fait même particulièrement débat: 43% considèrent que cette visibilité est désormais installée et même 18% qu'elle est aujourd'hui «trop représentée».

Volontarisme

Le clivage entre générations est notable, puisque 50% des moins de 35 ans considèrent que les immigrés ne sont pas assez représentés, contre 31% des plus de 35 ans. En revanche, ils sont 93% à estimer que la lutte contre les discriminations et les préjugés est une question prioritaire ou importante. Une majorité regrette d'ailleurs la faible représentation des personnes issues des quartiers défavorisés (51%). Sans oublier les 77% qui estiment que les handicapés sont mal traités à l'image. «Finalement, observe Nora Barsali, ex-conseillère de Fadela Amara et productrice, la diversité est une question assez neuve. Il faut une volonté politique très forte des chaînes pour la faire progresser. C'est par le volontarisme à promouvoir les nouveaux talents qu'on arrivera à banaliser l'image d'une France multiculturelle.»

Elle pointe le cliché «terrible» que peut renvoyer la télévision sur certains groupes sociaux et l'intégration d'une «nouvelle génération de producteurs et de collaborateurs» comme seule réponse en termes de contenus à cet état de fait. «Il faut combattre toutes les formes de racisme et d'exclusion mais aussi montrer ce qui va bien, explique de son côté Olivier Harland, directeur de projet à France Télévisions sur la mission Différences. Il y a par exemple très peu de représentation des personnes âgées, sauf pendant la canicule. La différence ne doit pas apparaître uniquement comme un problème.»

Pour les minorités visibles, une telle approche implique-t-elle, à terme, le comptage ethnique? La Constitution l'interdit et les esprits ne sont pas mûrs. Pour l'instant. «Il y a un blocage psychologique, conclut Nora Barsali. Mais il faudra bien se résoudre à un outil de mesure donnant une radiographie de la diversité. Dans les entreprises comme sur nos écrans.»

Envoyer par mail un article

La mesure de la diversité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.