Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

études

Le DRH face à la restructuration de son entreprise

21/05/2009 - par Lionel Lévy

Selon une enquête de SHL, 70% des DRH se sentent peu ou pas impliqués par leur direction lors des plans de licenciement.

«En ce moment, on rase les murs. Les salariés nous en veulent alors qu'on y est pour rien.» À l'image de ce DRH en poste dans une entreprise informatique engagée dans un plan de licenciement, les responsables des ressources humaines n'en mènent pas large.
Crise oblige, leur cote d'amour dans l'entreprise ne cesse de chuter. Même les directions générales ne semblent plus leur accorder de crédit. C'est du moins ce qui ressort d'une enquête menée en avril 2009 auprès d'une centaine de décideurs RH français par la société SHL, spécialiste des solutions de développement et d'évaluation des salariés. Selon celle-ci, 70% des DRH ne sont pas ou peu consultés par leur direction lors des plans de restructuration.

Devenir force de proposition

«La majorité d'entre eux ne sentent associés ni en amont du plan, ni lors de son déroulement lorsqu'il s'agit de choisir les critères de licenciement, commente Emmanuel Bourlon, directeur de SHL France. Ils se plaignent de directions licenciant des entités entières sur des critères purement économiques sans aucun discernement sur la valeur de ces collaborateurs.»

De simples exécutants, les DRH? «Beaucoup d'entre eux sont devenus des administratifs gérant essentiellement la paie et les congés, estime Emmanuel Bourlon. S'ils veulent retrouver un rôle stratégique, ils ont intérêt à faire leur com' et à être force de proposition auprès des opérationnels.»

Comment? Certaines entreprises anglo-saxonnes ont montré la voie en inventant de nouveaux postes RH, connectés au terrain. Chez Cisco, par exemple, des postes de "business HR manager" ont été créés dans les services ressources humaines pour répondre aux problématiques concrètes des collaborateurs. Des postes de consultant interne RH, en somme.

Une révolution d'autant plus urgente que la tendance en France est à l'externalisation et à la réduction des effectifs dans les services de ressources humaines. Selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), la fonction RH est, après les services techniques et devant le marketing, la création et le commercial, celle qui a le plus souffert de la crise entre les premiers trimestres 2008 et 2009. Les offres d'emploi sur ces postes ont en effet dégringolé de 36% durant cette période.


La moitié des entreprises ont gelé leurs recrutements

Selon une enquête du cabinet de recrutement Robert Half visant à mesurer l'impact de la crise, 49% des entreprises françaises ont gelé leurs recrutements, tandis que 22% ont licencié des collaborateurs, 19% révisé leurs salaires d'entrée à la baisse. Seules 15% d'entre elles n'auraient pris aucune mesure particulière.

Envoyer par mail un article

Le DRH face à la restructuration de son entreprise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies