Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

Le nucléaire soigne sa marque employeur

28/05/2009 - par Lionel Lévy

À l’image d’Areva, les entreprises du secteur embauchent massivement. Reste à séduire les jeunes diplômés que cette filière fait souvent fuir.

Les entreprises du nucléaire bombent le torse. Saluée le 18 mai dernier par le Premier ministre François Fillon en déplacement sur le site de Tricastin (Drôme), comme «une chance exceptionnelle en ces temps de crise», la filière nucléaire embauche à tour de bras. EDF prévoit ainsi 15000 recrutements dans les cinq ans à venir (3000 en France cette année). Besoin gigantesque de recrutement également pour le leader mondial du secteur, Areva, qui offre 12000 postes en 2009, dont 4000 en France.

Pour attirer les talents, à 80% des ingénieurs, Areva reprend la parole sur le terrain de la communication RH après quatre ans d'absence. Problème: le nucléaire n'a pas forcément bonne presse auprès des jeunes. D'autant qu'Areva a été interpellée par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) en janvier dernier pour sa signature «L'Énergie au sens propre» (l'entreprise a dû suspendre sa signature et ne l'a toujours pas remplacée), puis épinglée en mars par le réseau Sortir du nucléaire pour des messages insérés dans plusieurs titres de la presse jeune dénoncés par l'association comme de «vraies fausses publicités» qui ne respectent pas l'obligation légale de la mention «publicité».

Apporter du sens

Comment alors communiquer auprès des jeunes et redorer son image? «Il y a ceux qui rêvent de refaire le monde. Et il y a ceux qui nous envoient leur CV.» Les messages de la nouvelle campagne de communication RH d'Areva, signée Euro RSCG et déployée par l'agence TMP Neo, jouent la carte du décalage.

Mais pour plaire aux jeunes, ce n'est pas suffisant. «La génération Y [les moins de 30 ans] est particulièrement attachée à la transparence et à la responsabilité sociale des entreprises, commente Sophie Crétal, directrice de la communication RH du groupe Areva. Les jeunes veulent donner du sens à leur travail.» Traduction dans un autre message utilisé pour la campagne: «Depuis 1973, les émissions de CO2 ont augmenté de 73%, il était temps que vous interveniez.»

Pour séduire les jeunes talents rompus aux nouvelles technologies, le groupe ne néglige aucune piste et n'hésite pas à utiliser leurs moyens de communication. Après avoir été pionnière dans le monde virtuel du site Second Life, Areva invite aujourd'hui ses salariés adeptes de Facebook à mentionner certains postes vacants sur leur espace personnel. Quant à l'actuelle campagne employeur internationale du groupe (près de 2 millions d'euros de budget), elle se déclinera essentiellement sur le Net, média favori des nouvelles générations.

Mais c'est surtout sur le terrain de la proximité qu'Areva veut faire la différence. Le groupe présidé par Anne Lauvergeon, qui vient de passer de la septième à la quatrième place dans le dernier classement Universum des entreprises préférées des étudiants des écoles d'ingénieurs, compte muscler son dispositif «actions écoles». «Nous allons passer de 150 salariés ambassadeurs sur les campus actuellement à mille dès l'année prochaine», indique Sophie Crétal.


(encadré)

 

EDF signe un accord cadre international sur la RSE

 

Question d'image oblige, le secteur du nucléaire se doit d'être inattaquable en matière de responsabilité environnementale et sociétale. EDF vient ainsi de rejoindre le club très fermé  des 70 sociétés signataires d'un accord-cadre international en la matière. L'accord prévoit notamment des engagements améliorant la sécurité des salariés, leur protection sociale, les mobilités professionnelles et la responsabilité environnementale et sociétale du groupe (lutte contre les discriminations, clients vulnérables, accès clients handicapés, soutien au développement économique local, etc.).

Envoyer par mail un article

Le nucléaire soigne sa marque employeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.