Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

Les nouvelles voies pour décrocher un job

10/09/2009 - par Lionel Levy

La fin d’année promet d’être difficile sur le front de l’emploi. Raison de plus pour être méthodique dans ses recherches et explorer toutes les pistes, notamment sur la Toile.

Certains chiffres font frémir. Plus de 400000 emplois salariés du secteur privé ont été détruits en un an, selon le ministère de l'Emploi, dont près des deux tiers proviennent des activités de services. L'emploi intérimaire a particulièrement souffert, avec plus de 198000 emplois supprimés, soit une réduction de 32,1%. La situation n'est pas plus florissante dans la communication, où Sophie Gauss, directrice de Publirelais, principal cabinet spécialisé dans l'intérim du secteur, constate des «reculs similaires».

Les cadres ne sont pas mieux lotis. Seules 18780 offres ont été confiées à l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) au mois de juillet dernier, soit une baisse de 31% par rapport à juillet 2008. Sur les sept premiers mois de l'année, l'Apec, qui revendique 80% du marché total des offres sur les cadres, enregistre 30% d'offres en moins que l'année dernière. Enfin, les offres en communication ont plongé de 36% et celles de la publicité de 40%.

Bref, le tableau n'est pas des plus réjouissants. Pas question pour autant de tomber dans la sinistrose et le fatalisme. Car il importe d'être méthodique et astucieux dans sa recherche d'emploi pour avoir les meilleures chances de succès au moment de la reprise. Vade mecum des recettes pour trouver (ou retrouver) un job.

 

Marketing de soi et réseaux sociaux. Rares sont les offres qui échappent encore à la Toile. Les candidatures se font dorénavant en ligne et les recruteurs ont tous acquis le «réflexe Google» pour glaner des informations sur les candidats. Raison de plus pour travailler sa réputation en ligne, en gardant toujours à l'esprit que les traces laissées sur le Web (photos, vidéos, commentaires sur des blogs et autres forums) sont difficilement effaçables.

Pour sortir du lot et se faire repérer par des recruteurs, Jean-Pierre Bonnaud, l'un des fondateurs d'Authentys, une association de "personal branding" (lire page suivante) préconise aux candidats à l'embauche de se penser comme des marques. Un rapprochement dévalorisant pour l'individu? «Il ne faut pas confondre la personne et le processus qu'elle utilise, explique-t-il. Une marque est avant tout un repère pour le consommateur, et certaines valeurs permettent de le fidéliser. C'est en ce sens qu'il faut entendre le rapprochement.»

Pour accroître sa visibilité, un candidat peut même réserver son nom de domaine. De nombreux sites le permettent (godaddy.com, gandi.net, google adwords, ziki.com, etc.). Mais la règle de base est déjà d'être présent sur les sites d'emploi et les réseaux sociaux professionnels tels Viadeo ou Linked In, nouveaux terrains de chasse des recruteurs.

Une présence qui se doit d'être particulièrement travaillée. Sans un descriptif précis de son profil, voire une minibiographie et une activité soutenue en ligne (participation aux échanges, proposition de son expertise, demande de mise en relation…) rien ne sert d'y être. Courant septembre, Viadeo développera d'ailleurs à l'attention de ses membres des conseils pratiques pour être plus visible et mieux rebondir. Surtout, ne vous contentez pas de relations virtuelles. La voie la plus sûre pour entretenir et développer les liens est encore de rencontrer ses contacts dans la vraie vie.

 

Utiliser des mots-clés. «Quand une entreprise recherche un candidat sur le Web ou dans sa base de données, elle le fait grâce à des logiciels qui fonctionnent par mots-clés, explique Olivier Fecherolle, directeur général de Viadeo, passé précédemment par Aden Classified, leader privé du marché des annonces d'emploi sur Internet en France. Aussi, le candidat doit-il impérativement structurer son CV en ligne autour de ces fameux mots-clés.» Mieux vaut donc être précis et afficher clairement ses diplômes, la région recherchée, le poste convoité, etc. Une bonne combinaison de ces indications peut permettre à votre CV de ressortir en tête de liste sur le bureau d'un recruteur.  

 

Créer un blog. Cette vitrine qui témoigne de votre expertise ne peut en être une que si vous l'alimentez au moins une fois par semaine. C'est l'importance de votre lectorat qui créera la valeur du blog et vous permettra d'être «visité». Aussi, vous sera-t-il indispensable de créer une communauté de lecteurs en engageant la discussion et répondant aux questions et commentaires laissés sur le blog. À vous ensuite d'informer votre communauté dès la publication d'un nouveau billet et d'espérer qu'elle en fasse autant.

 

Organiser sa veille. Au vu de la quantité d'informations circulant sur le Web, le meilleur moyen pour organiser sa veille sans perdre trop de temps est de créer sa page personnelle. Des sites tels Netvibes ou Igoogle le permettent très facilement. Vous pourrez ainsi agréger par thématiques le contenu de vos sites préférés. À côté des sites d'emploi et des entreprises dont vous rêvez, intégrez aussi des sites d'information et des sites institutionnels pour vous tenir au courant des différents dispositifs d'aide à l'embauche existants et des entreprises qui s'y engagent.

 

L'intérim pour les «cadors». Si garder son poste dans la publicité et la communication est difficile à 50 ans, il est encore plus ardu à cet âge de rebondir en cas de licenciement. Et si l'intérim était une voie à privilégier pour les seniors? C'est le pari de Publirelais, qui a lancé en juin "Manager à la carte", un programme proposant aux entreprises, collectivités et fédérations une douzaine d'experts en communication venus des directions de Renault, Publicis, IBM, Lagardère Active, TF1, Schlumberger ou Carat. Ces experts sont à la fois apporteurs d'affaires et acteurs pour des missions ponctuelles de 15 jours à un an. «Il y a une vraie demande en flexibilité et en savoir-faire de la part des entreprises, estime l'une de ces cadors, ancienne directrice de la communication d'Aegis. C'est pourquoi je suis sûre que nous enchainerons rapidement mission sur mission.»

 

 

 

«Un réseau et une réputation, cela s'entretient au quotidien. Mieux vaut y passer quinze minutes par jour que deux heures par semaine. Et toujours dans une logique gagnant-gagnant. Il faut donner avant de recevoir.» Olivier Fecherolle (Viadeo)

 
«En raison du coût que cela représente, l'embauche de seniors fait peur aux entreprises. Elles ont pourtant besoin de compétence et de séniorité pour les accompagner dans les moments-clés. En ce sens, l'intérim est une voie à explorer pour les experts de la communication.» Sophie Gauss (Publirelais)

Envoyer par mail un article

Les nouvelles voies pour décrocher un job

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.