Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L’e-learning maintenu à distance

05/11/2009 - par Lionel Lévy

Ses promoteurs assurent que la formation par Internet est de plus en plus utilisée par les entreprises et appréciée des salariés. Pas vraiment dans les agences de communication…

Des taux de croissance à faire rêver. Tous les organismes de formation affichent des progressions colossales de leur vente de stages à distance. À la Cegos, par exemple, l'e-learning a bondi en une année de 80% même s'il ne représente encore que 5% du chiffre d'affaires. Quant à Cross Knowledge, leader du marché, il affiche 55% de croissance en 2008 et projette de terminer l'année à +40% pour 2009.

De quoi attester que l'e-learning se porte comme un charme. Toutes les enquêtes concluent au même engouement. Selon la dernière étude Cegos sur les modalités de formation des entreprises européennes, plus de la moitié des sociétés de plus de 500 salariés proposent des formations à distance à leurs troupes. Côté satisfaction, 82% s'en déclarent ravies. Bigre!

Sauf que… Les salariés sont encore plus enchantés (89%) par les formations «blended» (alliant formation à distance et formateur physique) et les formations classiques (95%). De même, en épluchant l'enquête, on constate que les entreprises françaises sont à la traîne en matière d'e-learning. Seuls 24% des salariés de l'Hexagone ont bénéficié de ces formations, contre 51% des Espagnols et 47% des Britanniques.

«Il n'est pas question de dire que l'e-learning s'est généralisé dans toutes les entreprises, commente Pascal Debordes, directeur des activités grand déploiement à la Cegos, mais de constater que ce mode de formation progresse d'année en année et rallie les suffrages de plus en plus de salariés.»

Les raisons de cette évolution sont liées à l'amélioration des contenus, plus ergonomiques et interactifs, qui mêlent désormais vidéos, QCM et témoignages d'experts. Plus ludiques aussi, avec la percée des «serious games». Le secrétariat d'État à l'économie numérique a dernièrement débloqué 20 millions d'euros pour soutenir et financer ces modules inspirés des jeux vidéo.

Besoin de contacts

Autre argument de poids, surtout en période de crise, les économies générées. «Les modules coûtent dix fois moins cher que les stages classiques», souligne Pascal El Grably, associé chez Cross Knowledge. Vrai. Mais à condition d'avoir un très grand nombre de salariés à former. Car les investissements informatiques pour s'équiper d'outils de formation à distance sont très élevés.

«Quand une action de formation classique coûte 10000 euros pour 10 personnes, il faut multiplier ce chiffre par 10 avec l'e-learning, reconnaît Pascal El Grably. Sauf qu'on peut alors former 10000 personnes.»

La taille modeste des agences de communication explique sans doute que les formations à distance y soient aussi peu développées. L'e-learning y concerne principalement les techniques de base du métier et les langues. L'AACC vient par exemple de nouer un partenariat avec ses pendants britannique (IPA) et européen (EACA) pour former des salariés d'agence en anglais via l'e-learning. Des modules sont en test chez Draft-FCB et DDB.

Mais, à part quelques essais ici et là, pas grand-chose. Certains avancent d'autres raisons à ce manque d'intérêt. «Les métiers en agence sont très spécifiques et en pleine mutation, les formations e-learning ne peuvent s'y adapter», estime Pascal Guibert, formateur dans la publicité et la communication. «Cela ne prend pas parce que nos salariés veulent du contact, du face-à-face, et non pas rester seuls derrière leur écran d'ordinateur», considère Isabelle Jacquot, DRH de TBWA France.

Avec le développement de formations plus participatives nées du Web 2.0, l'essor des serious games et des nouvelles technologies (téléphone mobile et autre smartphone), les promoteurs de l'e-learning prédisent tous que 2010 sera l'année du vrai décollage. D'autant que la plupart affirment plancher sur des solutions pour les PME. À suivre…

Envoyer par mail un article

L’e-learning maintenu à distance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.