Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

internet

Olivier Mathiot, agile nouveau PDG de Price Minister

12/08/2014 - par Gilles Wybo

Olivier Mathiot est le nouveau PDG de Price Minister qu'il a cofondé avec Pierre Kosciusko-Morizet. Ce dernier a annoncé le 28 avril son départ de l'entreprise.

Dans le quartier du Sentier, royaume historique du commerce textile de gros, le va-et-vient des chariots de rouleaux de tissus s'est raréfié, mais ce roulis a laissé place au ballet silencieux des «Caddies» virtuels. Les internautes, qui viennent faire leurs emplettes chez Price Minister, ignorent que le siège de ce site Internet est installé dans un grand immeuble de la rue Réaumur, à Paris. «Nous enregistrons entre 30 000 et 50 000 transactions par jour», relève Olivier Mathiot, cofondateur de Price Minister en 2001, aujourd'hui directeur marketing et communication. Par ailleurs coprésident de l'association France digitale, il a aussi été porte-parole du mouvement des Pigeons, qui s'opposait à la fiscalité sur les plus-value de cession à la rentrée 2012. Un an plus tard, son livre intitulé La gauche a mal à son entreprise (Plon) est sans mystère... 

La société, qui compte 250 salariés a été rachetée en 2010 par le groupe japonais Rakuten (10 000 salariés). L'entreprise ne communique pas sur ses résultats ni sur son chiffre d'affaires. Mais elle «serait profitable» selon Olivier Mathiot. Cet ancien publicitaire (CLM BBDO, DDB) pilote un département de 35 personnes (webdesign, merchandising, acquisition, fidélisation, marketing mobile...) avec un enjeu crucial: rester agile dans un grand groupe. «Une de mes missions consiste à résister aux process, faire un peu écran par rapport à la pression de Tokyo, glisse le manager. Dans notre univers, le time to market [délai de mise sur le marché] est décisif. D'ailleurs, tous les quinze jours nous sortons une nouvelle version de notre site, sur laquelle planche, à tour de rôle, chacun de nos sept pôles : contenu, catalogue, transactions, mobile...»

Management consensuel

Une célérité considérée donc comme un leitmotiv et qui peut justifier quelques petits arrangements: «Pour aller vite, Olivier peut parfois s'affranchir des contraintes administratives ou réglementaires», sourit Philippe Favrot, directeur administratif et financier de Price Minister.

Depuis quatre ans, Olivier Mathiot et ses collaborateurs ont aussi dû se plier au mode de fonctionnement de leur nouveau propriétaire, Rakuten: badge obligatoire, rapport quotidien d'activité (rendu possible par le digital) et un point matinal d'équipe. «Ces réunions entre le responsable d'équipe et ses collaborateurs, sont un vrai rituel: la journée ne commence pas avant cela et c'est l'occasion de passer en revue les indicateurs individuels d'activité», remarque Olivier Mathiot.

Avec son autre casquette de coprésident de France digitale, il porte une revendication: «Nous militons pour rendre plus attractif le régime des actions gratuites: partager les risques et revenus, est un facteur de cohésion des équipes digitales. Chez Price Minister, avant le rachat, 100 % des salariés en disposaient.» A la tête de son département, le manager est adepte d'un management plutôt consensuel: «Il désamorce les conflits en amont, et cela marche bien, de toutes les façons, le management autoritaire ne fonctionne pas dans nos métiers», souligne Philippe Favrot.

Enfin, en entretiens d'embauche, pour cuisiner les candidats, le petit-neveu de la gastronome Ginette Mathiot (auteur de livres de cuisine à succès décédée en 1998), leur met les mains dans le pétrin: «Si vous étiez directeur marketing de Price minister, quelles seraient vos trois premières décisions?» Prière de rester près du fourneau...


Son parcours en bref
1971. Naissance à Saint-Martin d'Hères (Isère).
1994. Diplômé d'HEC.
1996. Directeur de marque puis directeur commercial, en charge de marques de grande consommation, chez CLM BBDO puis chez DDB.
2001. Cocréation de Price Minister aux côtés de Pierre Kosciusko-Morizet.
2010. Revente de Price Minister au groupe Rakuten, dont il reste directeur marketing et communication.
2012. Porte-parole du mouvement des «Pigeons».
2013. Devient coprésident de France digitale.

Envoyer par mail un article

Olivier Mathiot, agile nouveau PDG de Price Minister

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.