Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entreprise

5 start-up qui dépoussièrent les RH

15/05/2019 - par Cécilia Di Quinzio

Recrutement, organisation, marque employeur, bien-être salarial… Les start-up de la « RH Tech » se sont emparées de tous les niveaux du management, à grand renfort d’innovations technologiques. De nouvelles méthodes de travail.

La « RH Tech » ou « HR Tech » (« human resources ») désigne l’écosystème des start-up œuvrant dans les nouvelles technologies appliquées aux ressources humaines et au management dans l'entreprise : logiciels, plateformes en ligne, applications mobiles… Autant d’outils qui permettent d’automatiser un certain nombre de tâches, de digitaliser certains systèmes, d’optimiser les processus… La RH Tech a connu, notamment en France, un développement rapide ces dernières années : plus de 600 jeunes pousses sont positionnées sur le terrain. Les grands groupes ont largement adopté les logiciels pour moderniser leurs RH, et se tournent désormais vers une deuxième génération de technologies : les plateformes en cloud et même, pour certains, l'intelligence artificielle.

De leur côté, les PME et TPE poursuivent la numérisation de leurs équipements. L’entreprise est encore en pleine mutation, on comprend dès lors que les opportunités pour les start-up sont nombreuses, à tous les niveaux du management : marque employeur, repérage, recrutement et gestion des candidats, qualité de vie au travail, outils collaboratifs, etc. Voici cinq exemples de technologies à intégrer dans son organisation.

  • Golden Bees, le recrutement

L’outil. Tourné vers le recrutement, Golden Bees dispose d’un algorithme auto-apprenant alimenté par les données des candidats potentiels afin de diffuser des offres d’emploi au sein des espaces publicitaires digitaux.

Comment ça fonctionne ? Les équipes de Golden Bees ont modélisé un peu plus de 8 millions de profils de candidats, grâce à des données achetées auprès de professionnels, tels que Mastercard : localisation, poste actuel, centres d’intérêt… Ces informations sont alors comparées aux missions proposées par le recruteur afin que la solution de ciblage génère des bannières emploi aux couleurs de l’entreprise et adaptées au profil des candidats. L'outil permet également de mesurer les performances des campagnes de recrutement.

L’histoire. En 2015, Jonathan Bordereau, Fariha Shah, Sébastien Accambray et Saqab Hassnaïn, quatre Parisiens passionnés de webmarketing, ont l’heureuse idée d’adapter les meilleures pratiques de la publicité programmatique aux besoins du recrutement…

  • Bubble Plan, la planification de projets

L’outil. Planning opérationnel, gestion des tâches, feuille de route, présentation client… Bubble Plan propose une série de tableaux de bord qui regorgent de fonctionnalités et de services (reporting, checklist, messagerie…) pour planifier et piloter des projets. En somme, c’est le planning augmenté par excellence.

Comment ça fonctionne ? Comme son nom l’indique, Bubble Plan permet à ses utilisateurs de positionner des tâches ou actions sous formes de bulles dans un planning partagé en cloud. Un système de « drag and drop » (glisser-déposer) plutôt intuitif pour une approche facile d’utilisation, voire ludique.

L’histoire. Les frères Julien et Benoît Seligmann, lassés des paperboards, des tableaux Excel et autres Powerpoint, décident de créer Bubble Plan en 2015 à Paris, une gamme d’outils collaboratifs en ligne, simples d’utilisation et très visuels.

  • Steeple, la communication interne

L’outil. Disponible sur de grands écrans tactiles dans les lieux de vie de l’entreprise, mais également via une application mobile et web, Steeple (clocher, en anglais) permet aux collaborateurs de se tenir au courant des actualités, des nouveautés et de toutes informations relatives à leur société en un lieu unique.

Comment ça fonctionne ? Steeple prend la forme d’un tableau de bord qui s’adapte à tous les utilisateurs, qu’ils soient en pause dans les locaux de l’entreprise, en déplacement, devant leur poste de travail, etc. À la manière d’un réseau social, il permet à tous de publier facilement des documents, des vidéos, des GIF, des sondages… Une fois connecté, l’utilisateur a accès à une liste de propositions géolocalisées des membres de son équipe. Il peut entrer en contact avec eux pour organiser une activité, demander de l’aide ou pour communiquer sur un projet.

L’histoire. Lancée en 2015 par Jean-Baptiste de Bel-Air et Nicolas Maloeuvre à Rennes, l’ambition de cette jeune pousse est depuis le départ de se substituer au traditionnel et désuet tableau d’affichage. C'est une solution qui permet d’améliorer et de moderniser la communication à l’intérieur des entreprises.

  • Sparted, la formation

L’outil. Sparted se définit comme une plateforme de « micro learning social et gamifié sur mobile ». Elle permet à n’importe qui de se former tous les jours en quelques minutes autour de thématiques très variées via de multiples jeux d'apprentissage sur leur smartphone ou tablette. 

Comment ça fonctionne ? Au sein de cette plateforme, les collaborateurs progressent à travers un système de niveaux et de classements. Ils cumulent des points, des badges et des récompenses. Et pour plus de motivation, l’interface est très inspirée des jeux sur mobile : elle est attractive voire addictive.
L’histoire. Matthieu le Vavasseur, qui a fondé Sparted en 2014 à Paris, a la conviction que la plupart des gens ont envie de s’améliorer, dans son métier et dans ses connaissances en général, mais que tout le monde n’est pas prêt à en faire l’effort. La clé : enlever la friction de l’effort en permettant aux entreprises de former leurs salariés… en s’amusant.

  • Supermood, le bien-être salarial

L’outil. Il s’agit d’une solution qui invite régulièrement les salariés à répondre à des sondages afin de détecter les points faibles et les points forts de l’entreprise en temps réel. Objectif : améliorer leurs conditions de travail ainsi que leur productivité.

Comment ça fonctionne ? Chaque semaine, les collaborateurs reçoivent des questionnaires réduits créés par des psychologues du travail. La machine se charge ensuite de faire parler les chiffres et d’identifier leurs besoins pour les transmettre aux dirigeants. Ces derniers pourront alors mettre en place des actions destinées à renforcer le dialogue interne et la marque employeur de leur entreprise.

L’histoire. Kevin Bourgeois et Robin Nicollet, parce qu’ils regrettaient de ne pas avoir pu exprimer leurs manques dans les sociétés qu’ils ont quittées, décident de fonder en 2015, une start-up qui innove sur le terrain des enquêtes annuelles de satisfaction des salariés. Supermood est née, alors qu'ils étaient toujours étudiants en ingénierie télécoms en Bretagne, de la volonté d’ouvrir entre collaborateurs, managers et RH des dialogues plus fréquents, plus personnalisés et plus pertinents.

Envoyer par mail un article

5 start-up qui dépoussièrent les RH

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.