Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Recrutement: l'avenir est à l'interactivité

14/01/2000

Dans la quête de nouveaux talents («war for talent») engagée depuis quelques mois, Internet a émergé comme une nouvelle arme. Les sites de recrutement, tels Cadres Online, Career Mosaic, Monster, Emailjob ou Cadremploi, se sont imposés comme des acteurs du marché de l'emploi et ont installé Internet au coeur de la stratégie de communication des employeurs.«Nos clients reçoivent plus de la moitié de leurs offres de candidature par ce moyen»,témoigne Pierre-Yves Frelaux, Dga de BDDP Corporate et superviseur du département Communication et Ressources humaines.«Internet est en train de transformer les relations entre les entreprises et leurs futurs collaborateurs»,confirme Daniel Prin, directeur général de l'agence-conseil en communication de recrutement TMP France. Pour répondre à ce défi, Euro RSCG Futurs, filiale d'Havas Advertising, a lancé un nouveau département consacré à la communication de recrutement sur Internet, le I-lab. L'objectif de cet outil, qui s'adresse aux directeurs des ressources humaines, est de donner aux entreprises les moyens d'améliorer leur image auprès des candidats.«Les sites d'emploi ne proposent, pour l'instant, qu'une description des postes à pourvoir, explique Thierry Happe, Pdg d'Euro RSCG Futurs et pilote du projet.Or, dans un contexte de croissance, favorable aux candidats, les employeurs vont moins se distinguer sur les postes que sur la philosophie d'entreprise. Il s'agira pour eux de créer une complicité avec les candidats.»Car la notoriété promet d'être un élément décisif pour les recrutements à venir.«Les entreprises devront d'abord créer de l'audience sur leurs sites, puis fidéliser,affirme Pierre-Yves Frelaux.Les effets seront induits.»Euro RSCG Futurs entend utiliser tous les moyens à disposition, des petites annonces aux sites d'emplois en passant par les forums étudiants, pour créer du trafic sur les sites des entreprises.

Une démarche commune

Depuis le 3janvier, I-lab capitalise les expériences de ses clients sur tous les sites et se constitue une base de données à leur intention. Un observatoire des professionnels du high- tech réunit également le personnel high-tech d'une dizaine d'entreprises parmi lesquelles Cisco, Air France ou Bouygues Telecom. Celui-ci est interrogé sur la manière dont il perçoit son propre travail, ses aspirations et ses frustrations.«La méthodologie est à affiner, mais nous espérons l'élargir à d'autres professions»,indique Jean-François Villard, directeur du développement des ressources humaines de Bouygues Telecom, qui se réjouit qu'I-lab prévoie aussi une activité de veille sur tous les espaces de recrutement en ligne des entreprises dans le monde.«Tout ce qui favorise le ciblage et va dans le sens d'une approche marketing du recrutement nous intéresse»,résume-t-il.«Les agences conseils en communication de recrutement travaillent depuis longtemps sur Internet, mais cette offre est bien marketée,convient Pierre-Yves Frelaux.La création d'un observatoire ou d'une veille semestrielle est un gage de sérieux.»Quatre personnes travaillent sur le multimédia chez BDDP. De même, Media System possède, depuis septembre, un pôle Ressource interactive. Un pôle Nouvelles Technologies baptisé @work emploie déjà neuf personnes depuis trois mois chez ORC.«Le marché français évolue,conclut Daniel Prin.Mais la communication de recrutement en est encore à ses débuts.»

Envoyer par mail un article

Recrutement: l'avenir est à l'interactivité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.