Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La croissance des PA ne ralentit pas

07/07/2000

Changer de boulot? Pourquoi pas? En tout cas, les journaux regorgent de propositions. Àl'Express, sur le premier semestre 2000, le chiffre d'affaires des offres d'emploi a crû de 30%. Une sacrée performance, car «2000 succède à deux années formidables», précise Éric Dufour, le directeur des annonces classées. La progression avait été de 19% en 1998 et de 26% en 1999. Même tendance observée à travers l'indice Manpower. En février 2000 -dernière donnée disponible-, il indiquait une hausse de 37% des offres d'emploi à durée indéterminée parues dans la presse nationale et régionale par rapport à février 1999. Un niveau record depuis 1990. Pour certaines publications, le chiffre d'affaires des petites annonces (PA) a déjà dépassé celui du commercial!«C'est la reprise économique qui dope le marché de la recherche d'emploi,analyse Éric Dufour.Mais cette euphorie suit le début des années 1990, où l'offre et les effectifs des entreprises chutaient en permanence. Aujourd'hui, c'est l'inverse. Plus les offres sont nombreuses, plus la mobilité est forte. Le marché s'autoalimente». Jusqu'àquand?«On ne va pas progresser de 30% par an, mais une croissance à deux chiffres sera probable l'an prochain», estime Éric Dufour.

Une multiplication des offres pour les entreprises

Dans l'informatique, le soufflé a déjà commencé à retomber.«Le secteur ne connaît plus le même essor. À fin avril 2000, le nombre d'annonces était en baisse de 5% par rapport à 1999, mais en 1998, la croissance avait été de 60%», rappelle Valérie Vaillant, directrice commerciale et marketing de la publicité de recrutement du groupe Tests.01Informatiquecontinue pourtant à progresser: son chiffre d'affaires PA a crû de 10% depuis début 2000.«Le marché subit de plein fouet la concurrence d'Internet, un média encore plus naturel aux informaticiens qu'aux autres chercheurs d'emploi,poursuit Valérie Vaillant.De plus, les tarifs sont très attractifs pour les sociétés. Et01continue à attirer les entreprises, car c'est le journal le mieux référencé auprès des informaticiens.»CommeL'Express,01Informatiquea multiplié son offre aux entreprises: à la publication papier, s'ajoute celle sur son propre site Internet et sur cadresonline.com, sans oublier l'organisation de salons ciblés - en moyenne quatre par an -, destinés à faciliter les rencontres directes entre candidats et recruteurs. Toutefois, cette inflation des PA ne va pas sans poser de problèmes. Le premier risque est d'abord la baisse de rendement des annonces, même si les réponses des candidats sont plus ciblées qu'auparavant. D'autre part, la communication des entreprises via les PA doit être pertinente.«Aujourd'hui, il faut séduire le candidat, pas seulement en lui disant"je vous veux", explique Éric Dufour,mais en vantant l'entreprise.»Enfin, en augmentant l'espace dédié aux PA, les journaux ont dû assouplir, et souvent revoir, leur pagination rédactionnelle à la hausse. En dehors des problèmes techniques posés, le boom des petites annonces doperait-il l'emploi dans les rédactions des supports?

Envoyer par mail un article

La croissance des PA ne ralentit pas

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.