Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Des rémunérations en hausse de 5,2%

15/09/2000

Selon la 21eédition de l'étude Maesina International Search/Hewitt Associates, l'augmentation moyenne des salaires du marketing, constatée pour l'an 2000, est de 5,2%.«C'est davantage que l'an dernier[3,8%]»,remarque Jean-Michel Azzi, Pdg de Maesina International Search. En revanche, la hausse avait déjà atteint 5% en 1998. Le score n'en demeure pas moins significatif, puisque l'inflation est loin d'avoir augmenté dans les mêmes proportions. Comme l'an dernier, et contrairement à 1998, la conjoncture a été plus favorable aux professionnels du marketing qu'aux commerciaux (+4%, après les 3,3% de 1999). Cette tendance à la hausse est générale. Selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), qui publie aussi son enquête annuelle sur les rémunérations, la progression des salaires des cadres, toutes fonctions confondues, a atteint 11% l'an dernier. Un niveau élevé, tiré vers le haut par les secteurs ou les fonctions où la pénurie de candidats est la plus forte, comme l'informatique ou les postes de direction générale. C'est aussi le cas des chefs de groupe seniors, pour lesquels le marché de l'emploi est extrêmement tendu. Issus des années de crise, ils sont trop peu nombreux à avoir été formés.«Dans le même temps se développaient le "trade-marketing" ou le "category management", qui les a attirés. Puis sont arrivées les start-up,remarque Jean-Michel Azzi.Là, les spécialistes du marketing ont sauté facilement le pas, sans aucun risque. Si la start-up fonctionne, c'est tout bénéfice pour eux. Sinon, ils retrouveront sans problème leur emploi, avec en prime une forte expérience acquise dans la nouvelle économie.»

Des salaires à deux vitesses

Si la crise semble enterrée, elle a laissé des traces. En y regardant de plus près, c'est moins la part fixe de la rémunération qui augmente que sa partie variable, toutes fonctions - même les responsables de relations publiques sont concernés - et toutes entreprises confondues. Plus de la moitié des chefs de groupe des services marketing étudiés par Maesina sont soumis à cette rémunération à deux vitesses.«Au sommet de la hiérarchie, l'augmentation de la rémunération est surtout imputable à cette part variable»,confirme Jean-Michel Azzi. Surtout en 1999, année économiquement bonne, où les salariés ont atteint en moyenne les deux tiers des objectifs qui leur avaient été fixés. Plus largement, l'année passée a mis en évidence une individualisation des salaires plus marquée. 38% des cadres sondés par l'Apec ont obtenu une augmentation individuelle de salaire (+3points en un an et +13points depuis 1991), alors qu'ils ne sont que 10% à avoir connu une hausse collective (-3points l'an dernier et -10points en dix ans). Et cela, sans compter les multiples systèmes d'épargne salariale, d'avantages en nature (voiture de fonction notamment) ou autres stock-options qui créent encore la différence, même s'ils concernent une population de plus en plus large des salariés en entreprise.

Envoyer par mail un article

Des rémunérations en hausse de 5,2%

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.